Améliorer la qualité de vie en maison de retraite : l’intervention d’un référent-soignant

La professionnalisation des soins en gériatrie favorise l'accompagnement personnalisé des personnes âgées. C'est en apprenant l'histoire du résident et en découvrant ses habitudes que le référent-soignant élabore un projet de vie, en concertation avec la personne âgée et sa famille. Ce projet est réactualisé tous les six mois en fonction de l'évolution de la situation et de l'environnement de la personne.

Le soignant peut être le référent de 2 à 4 résidents. Il devient alors leur interlocuteur privilégié, un élément d’humanité et un repère important pour la personne âgée et ses proches. Cependant son intervention rencontre quelques obstacles essentiellement dus à l’incompréhension, au manque d’effectif, de soutien et de disponibilité des autres infirmiers et cadres.

Malgré ces difficultés, le référent a fait son entrée dans les secteurs d’hébergement et sa contribution à la qualité de vie des résidents a figuré parmi les thèmes forts des rencontres organisées par la Fédération de Gérontologie en avril 2001.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.