Améliorer l’accueil des patients suicidants

En lançant cette initiative, le Dr Cyrile Guillaumont ne se doutait pas de l'ampleur de la tâche qui l'attendait. En tant que psychiatre de liaison à l'Antenne de Psychiatrie et de Psychologie médicale du CHU d'Amiens, il avait pu constater les problèmes soulevés par l'accueil des patients suicidants. Il s'est donc engagé à améliorer leur situation pensant faire profiter tout l'établissement des résultats de son travail. En effet explique-t-il : « si le CHU arrive à bien accueillir les patients suicidants dans les services de médecine et de chirurgie, l'accueil des autres patients n'en sera que meilleur ! ».

Le Dr Guillaumont inscrivit donc son projet dans le cadre de la démarche qualité et devint faciliteur, collaborant avec tous les services médicaux et médico-techniques ayant déposé un projet-qualité sur le thème : «Améliorer l’accueil».
L’action, débutée en novembre 1998 s’est achevée en juin 2000 par la validation du travail.

Un état des lieux fut dressé au moyen d’une enquête de satisfaction menée auprès des usagers et d’une enquête d’auto-évaluation effectuée au niveau des services concernés.

La synthèse de ces travaux fut remise au groupe de travail. Un noyau dur s’est mobilisé, a échangé idées et pratiques, apportant la dynamique indispensable à l’action. Dans le même temps différents référentiels étaient étudiés.

Des groupes se sont alors constitués pour réfléchir aux procédures d’accueil spécifiques à leur service notamment dans les services d’orthopédie, de gastroentérologie, chez les agents d’accueil et du standard?

La création d’un guide méthodologique CIC

Trois critères fondamentaux, appelés aussi CIC, ont été retenus afin de répondre aux besoins et désirs des patients et de leur famille :
– le contact
– l’information
– la confidentialité

Un guide méthodologique a été élaboré à partir de ces trois principes de base. Cette méthode fut approuvée par les instances décisionnaires.

La Direction Générale et la Direction Déléguée à la Qualité et à l’Accréditation ont même transmis une note de service à l’ensemble des unités d’hospitalisation et de consultation du CHU, leur demandant de s’inspirer de ce guide pour écrire leurs procédures d’accueil. Le guide est en ligne sur l’intranet du CHU*.

Ce travail remarquable a requis un important investissement personnel aux membres du groupe. Au cours de l’étude, le Dr Guillaumont a constaté la richesse des initiatives lancées dans les services qui «mériteraient selon lui d’être plus largement partagées». Enfin, le groupe s’est heurté à la lourdeur du système de validation et a dû «apprendre à monter au créneau». Une expérience qu’il saura capitaliser pour ses prochaines actions?
Composition du groupe de travail :
– Jean-Marie Vaquez, surveillant chef des services médico-techniques au Groupe Hospitalier Sud
– Françoise Goursaud, secrétaire médicale du service de radiologie C
– Messieurs Froment et Derainne représentants des usagers au CA du CHU

_____________

Pour obtenir le guide CIC, vous pouvez adresser une demande par mail à Didier Gaillien à l’adresse suivante : href= »mailto:gallien.didier@chu-amiens.fr »

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

CHU de Clermont-Ferrand : une pré-plainte pour dire stop aux violences conjugales

L’an dernier, un dispositif de pré-plainte simplifiée a été mis en place aux urgences de Gabriel Montpied, afin de venir en aide aux victimes de violences conjugales. Un an après, les soignants impliqués continuent d’en affiner le contenu pour plus d’efficacité. A travers ce long format, Réseau CHU revient sur la genèse de cette PPS à l’hôpital et, à travers elle, sur l’ampleur d’un phénomène de société qui touche essentiellement les femmes.

Maternité écologique : « il y avait une volonté des soignants de changer les pratiques »

Le 18 décembre 2021, la maternité du CHU de Clermont-Ferrand est devenue la première maternité de type III écoresponsable de France. Depuis, plusieurs actions et protocoles dans la prise en charge de la mère et du nourrisson ont été mis en place par ses équipes. De quels sujets parle-t-on et qu’ont-ils d’écoresponsable ? La réponse avec Emilie Blanchet, sage-femme coordinatrice du projet.