Analyse du mouvement : le laboratoire nantais labellisé

Opérationnel depuis 2010, le laboratoire d’analyse du mouvement du CHU de Nantes vient d’obtenir une labellisation qui valide la qualité technique et clinique de son expertise.

Opérationnel depuis 2010, le laboratoire d’analyse du mouvement du CHU de Nantes vient d’obtenir une labellisation qui valide la qualité technique et clinique de son expertise.

Fin 2008, le CHU a installé un laboratoire d’analyse du mouvement à l’hôpital Saint-Jacques dans le pôle de médecine physique et réadaptation fonctionnelle. Ce laboratoire réalise une analyse quantifiée de la marche pour identifier les dysfonctionnements de l’appareil locomoteur. Plusieurs mesures (positions 3D, activités musculaires) sont fusionnées et doivent être cliniquement interprétées.
D’abord expérimenté avec des sujets sains début avril 2009, cet examen a été étendu aux patients début juin 2009 avec une montée en charge progressive pendant l’année 2010.
À la demande du laboratoire, l’examen « analyse quantifiée de la marche » réalisé au CHU de Nantes a été évalué et labellisé par les membres de la société savante « European Society of Mouvement Analysis for Adults and Children » lors de son congrès annuel (Vienne, Autriche, 15 au 17 septembre 2011). Cette labellisation obtenue a jugé de la qualité de l’examen, aussi bien du point de vue technique que clinique, soulignant la rigueur dans l’acquisition et le traitement des mesures, associée à une pertinence des interprétations cliniques proposées.

Le laboratoire d’analyse du mouvement du CHU de Nantes fait désormais partie des trois laboratoires français labellisés. Au cours de ce même congrès, le laboratoire de l’hôpital Morvan de Brest (service médecine et réadaptation) a également été évalué. Il travaille en étroite collaboration avec son homologue du CHU de Nantes et participe aux staffs mensuels organisés par visioconférence sur l’analyse quantifiée de la marche.

L’analyse de la marche vise à :
• identifier les défauts de marche en comparaison à une marche saine;
• aider au choix du traitement le plus adapté (chirurgie, orthèse, injection…);
• suivre les évolutions de la marche soumise à un traitement thérapeutique.

Pour en savoir plus

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.