Angers crée une dynamique nationale autour de la recherche en soins

La 2e édition des Journées francophones de la recherche en soins (JFRS) organisée les 9 et 10 avril 2015 par le CHU d’Angers rassemblera plus de 400 paramédicaux de toute la France et des pays francophones : infirmiers, kinésithérapeutes, psychologues, aides-soignants… Une concentration de chercheurs paramédicaux qui fera du CHU d’Angers la plate-forme nationale de la recherche paramédicale.

La 2e édition des Journées francophones de la recherche en soins (JFRS) organisée les 9 et 10 avril 2015 par le CHU d’Angers rassemblera plus de 400 paramédicaux de France et des pays francophones : infirmiers, kinésithérapeutes, psychologues, aides-soignants… Une concentration de chercheurs paramédicaux qui fera du CHU d’Angers la plate-forme nationale de la recherche paramédicale. Un positionnement stratégique pour l’établissement angevin, promoteur de l’excellence en soins : « La recherche fait progresser la prise en charge du patient et renforce considérablement la qualité de son parcours de soins. » reconnait Yann Bubien, Directeur général du CHU d’Angers, organisateur de l’événement.
Promouvoir la recherche paramédicale, au-delà de l’engagement des établissements
Nombreux sont les établissements qui encouragent la recherche-innovation auprès des soignants, Angers organise chaque année un appel d’offres interne pour financer les projets de ses paramédicaux, Bordeaux a construit un solide maillage au sein des territoires de santé, Grenoble dispose d’une commission recherche paramédicale pluri-professionnelle composée de personnels issus des filières infirmières, rééducation et médico techniques et des écoles paramédicales. Rouen, programme le Trophée annuel Innov’à soins afin de valoriser des études internes…
Au-delà de ces initiatives, « Une sensibilisation dès les premières années d’études à l’intérêt et aux méthodologies de la recherche clinique est désormais incontournable» estime Yann Bubien. Mëme constat pour Marie-Claude Lefort, Coordonnateur général des soins du CHU d’Angers qui souhaite revoir la filière de formation initiale et formation continue afin de « familiariser les soignants avec la recherche, ses enjeux et sa méthodologie et de faire émerger des personnes ressources que sont les enseignants chercheurs. »
La recherche paramédicale pourrait se saisir de questions centrales pour l’avenir de notre système de santé et l’organisation du suivi des malades. Le Pr. Isabelle Richard, Doyen de la faculté de Médecine d’Angers  cite notamment « l’évaluation des parcours de soins ou la compréhension fine des mécanismes à l’œuvre dans l’éducation thérapeutique ». Malheureusement pour encadrer ces études, la France manque « d’experts, porteurs d’une double formation en soins infirmiers et en recherche ».
Des idées qui trouveront un écho très favorable auprès des communautés de chercheurs paramédicaux francophones et de leurs réseaux.
Temps forts des deux journées
Exposition de 35 posters scientifiques retenus sur les  70 posters soumis au comité scientifique des Journées Francophones de la recherche en soins
Remise des prix
Le Prix scientifique du jury parrainé par Hospimedia
Le Prix de l’innovation parrainé par Infirmiers.com
– Le Prix du jeune chercheur parrainé par les éditions Elsevier- Masson qui lancent la Revue Francophone Internationale de Recherche Infirmière
– Le Prix du public – CHU d’Angers
Au menu : Interventions sur la place pour les paramédicaux dans la recherche, masters class et ateliers pour des retours d’expériences autour de questions de pédagogie, de management et stratégie, de recherche clinique, d’éthique
Le programme en lien

Les dates clés de la recherche en soins dans le monde francophone

Canada
1923 : les soeurs Grises établissent à l’Université de Montréal les premiers cours supérieurs en nursing.
1962 : Création de la Faculté de Nursing de l’Université de Montréal
1978 : la Faculté de Nursing devient la Faculté des Sciences Infirmières de l’Université de Montréal.
1993 : Création du programme conjoint de doctorat en sciences infirmières à l’Université de Montréal et à l’Université McGill. L’Université de Montréal est la première université francophone au Canada et au monde à offrir le doctorat en sciences infirmières.
2007 Ouverture du Doctorat de la Faculté des Sciences Infirmières de l’Université de Montréal à l’International
France
1981 Création de l’Association de Recherche en Soins Infirmiers (ARSI)
1985 Création de la revue Recherche en Soins Infirmiers par l’ARSI
2009 Circulaire annonçant le lancement du 1er Programme Hospitalier de Recherche Infirmière (PHRI) en 2010. Programme qui s’ouvrira aux autres professions paramédicales (PHRIP) dès l’année suivante.
2009 Réforme de la formation des infirmiers. Le diplôme d’Etat correspond à un grade une de licence.
2013 1ères Journées Francophones de la Recherche en Soins à Angers.
2015 : 1ère rencontre des coordonnateurs de la recherche paramédicale des CHU de France à Paris
2015 : Lancement de la Revue Francophone Internationale de Recherche Infirmière lors des 2èmes journées francophones de la recherche en soins à Angers.
Suisse
2006 Premier diplôme en soins infirmiers de niveau Bachelor (Licence) délivré par la Haute Ecole de Santé de Suisse occidentale
2008 Création d’un doctorat en sciences infirmières à l’institut universitaire de recherche et formation en soins rattaché à la faculté de médecine et biologie de l’Université de Lausanne
2009 Création d’une maîtrise en sciences infirmières à l’institut universitaire de recherche et formation en soins rattaché à la faculté de médecine et biologie de l’Université de Lausanne, conjointement avec la Haute Ecole de Santé de Suisse Occidentale.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.