Angers : résultat +2,2 M€ et comptes à nouveau certifiés sans réserve

Le CHU d’Angers présente des comptes certifiés sans réserve (cabinet Grant-Thornton) pour la 2ème année consécutive. Avec un résultat excédentaire en 2015 de 2,2M€ et une capacité d'investissement de 27,6M€, le CHU d'Angers envisage l'avenir et son développement avec confiance. Deux opérations d’investissement majeures et structurantes sont programmées : la réhabilitation complète du Centre Robert-Debré pour 25 M€ et la construction du nouveau bâtiment dénommé U+ regroupant les urgences, les soins critiques et le SSR pour un montant de 120 M€ à l’horizon 2022.
Le CHU d’Angers présente des comptes certifiés sans réserve (cabinet Grant-Thornton) pour la 2ème année consécutive. Avec un résultat excédentaire en 2015 de 2,2M€ et une capacité d’investissement de 27,6M€, le CHU d’Angers envisage l’avenir et son développement avec confiance. Deux opérations d’investissement majeures et structurantes sont programmées : la réhabilitation complète du Centre Robert-Debré pour 25 M€ et la construction du nouveau bâtiment dénommé U+ regroupant les urgences, les soins critiques et le SSR pour un montant de 120 M€ à l’horizon 2022.
Résultats budgétaires
Le CHU achève l’année 2015 avec un résultat excédentaire de 2.2 M€ au compte de résultat principal, supérieur aux prévisions de début d’exercice. Ce résultat est le fruit d’une bonne maîtrise des charges qui progressent moins rapidement que les recettes d’activité en 2015. 
La masse salariale a augmenté de 2.45% en 2015, les dépenses médicales et pharmaceutiques de 4.5%, les dépenses hôtelières et générales sont en baisse de 1.9%.  Les recettes d’activité progressent quant à elles de 4,7%, soutenues par un bon niveau d’activité et une poursuite des efforts d’amélioration du codage. 
Ces bons résultats 2015 permettent au CHU d’améliorer sa capacité d’autofinancement qui atteint 27.6M€ et son taux de marge brute porté à 6.64%. 

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.