Angioplasties coronaires guidées à distance et en direct

Le CHU d'Angers a entrepris en matière de télémédecine une démarche originale avec le Centre Hospitalier de Laval : supervision de l'acte d'angioplastie à distance et en direct. Ainsi grâce à un procédé de télémédecine véritablement innovant, un expert du du CHU peut "accompagner" en direct le geste de son collègue situé au CH de Laval.

Le CHU d’Angers a entrepris en matière de télémédecine une démarche originale avec le Centre Hospitalier de Laval : supervision de l’acte d’angioplastie à distance et en direct. Ainsi grâce à un procédé de télémédecine véritablement innovant, un expert du du CHU peut « accompagner » en direct le geste de son collègue situé au CH de Laval.

L’angioplastie coronaire est une activité couramment pratiquée au sein d’un CHU mais qui reste néanmoins un acte nécessitant une expertise et un savoir-faire particuliers.

Il convient pourtant d’en diffuser la pratique au-delà des CHU afin de répondre aux besoins de la population. Dans ce cadre, les Centres Hospitaliers Universitaires se doivent à leur mission de formation et de diffusion du savoir. Le Centre Hospitalier Universitaire d’Angers a entrepris, dans ce domaine, une démarche originale avec le Centre Hospitalier de Laval : Intégration des angioplasticiens de Laval dans l’équipe angevine via la télémédecine avec visualisation en direct et à distance des angioplasties coronaires.

Désormais, un expert hospitalier peut discuter en direct le geste de son collègue situé dans un autre établissement. Grâce à cette procédure de télémédecine, l’activité d’angioplastie coronaire est donc à présent effective au CH de Laval en lien avec l’équipe de référence du CHU placée sous la responsabilité du Pr. Philippe Geslin.

La diffusion en direct et en routine d’images dynamiques et le dialogue simultané entre praticiens font de cette coopération de télémédecine entre le CHU d’Angers et le CH de Laval une première en France. Dans les exemples que nous connaissons ce ne sont pas des images dynamiques qui sont transmises en direct mais des images fixes qui sont des aides au diagnostic mais pas à l’acte. Les images dynamiques ne sont transmises en direct qu’à l’occasion de congrès avec des moyens considérables type satellite. Tant du point de vue technique que financier, ces moyens sont impossibles à reproduire en routine.

La connexion originale entre Angers et Laval, a été rendue possible grâce au développement du réseau haut débit Mégalise.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

CHU de Clermont-Ferrand : une pré-plainte pour dire stop aux violences conjugales

L’an dernier, un dispositif de pré-plainte simplifiée a été mis en place aux urgences de Gabriel Montpied, afin de venir en aide aux victimes de violences conjugales. Un an après, les soignants impliqués continuent d’en affiner le contenu pour plus d’efficacité. A travers ce long format, Réseau CHU revient sur la genèse de cette PPS à l’hôpital et, à travers elle, sur l’ampleur d’un phénomène de société qui touche essentiellement les femmes.

Maternité écologique : « il y avait une volonté des soignants de changer les pratiques »

Le 18 décembre 2021, la maternité du CHU de Clermont-Ferrand est devenue la première maternité de type III écoresponsable de France. Depuis, plusieurs actions et protocoles dans la prise en charge de la mère et du nourrisson ont été mis en place par ses équipes. De quels sujets parle-t-on et qu’ont-ils d’écoresponsable ? La réponse avec Emilie Blanchet, sage-femme coordinatrice du projet.