Année des patients et de leurs droits : 4 prix pour le CHU de Reims

Promotion de la bientraitance, Quizz, comité, questionnaire. Ces quatre projets portés par le CHU et ses équipes ont été récompensés dans le cadre de la 2e édition du prix « Droits des Patients » lancé par la secrétaire d’Etat chargée de la Santé, Nora Berra. Le pemier a été primé au niveau national, trois ont obtenu un trophée régional.
Promotion de la bientraitance, Quizz, comité, questionnaire.  Ces quatre projets portés par le CHU et ses équipes ont été récompensés dans le cadre de la 2e édition du prix « Droits des Patients » lancé par la secrétaire d’Etat chargée de la Santé, Nora Berra. Le pemier a été primé au niveau national, trois ont obtenu un trophée régional.

Prix national
Promouvoir la bientraitance : intimité et sexualité des personnes âgées en institution

Les signalements répétés concernant des relations à caractère sexuel plus ou moins avéré entre résidents atteints ou non de troubles cognitifs, et la diversité des réactions suscitées chez les soignants, voire les familles, ont amené les équipes du Pôle EHPAD à engager une réflexion interdisciplinaire. Objectif : élaborer une procédure spécifique pour le Pôle EHPAD et garantir la sécurité physique et psychologique de toutes les personnes hébergées. Il s’agissait de déterminer la conduite à tenir par les soignants témoins de comportements désinhibés et/ou témoins de relations à caractère sexuel comportant une incertitude quant au consentement de l’un des protagonistesUne réflexion collective a été menée associant soignants, psychologues, médecins et direction. Le protocole finalement élaboré a été diffusé à l’ensemble des soignants des EHPAD et mis en ligne dans la Gestion documentaire du CHU (Intranet). La procédure est désormais régulièrement évaluée.La plus-value essentielle de ce projet réside dans la levée d’un tabou et la libération de la parole des soignants, objectivée par les signalements et les faits tracés dans le dossier de soins. Des réunions d’équipe permettent souvent de dédramatiser de simples gestes de tendresse ou d’affection, et conduisent parfois à convoquer des réunions de synthèse interdisciplinaires pour analyser des situations plus complexes.

Prix régionaux
1. Quizz : à la découverte de vos droits

Dans le cadre de l’inauguration de son Espace des Usagers, le CHU recherchait une animation en lien avec les missions de cet espace. Un quizz sur les droits des usagers a été proposé aux patients et à leurs proches, aux bénévoles des associations, représentants des usagers mais aussi aux professionnels de santé. Les réponses à ce quizz étaient à rechercher dans le nouveau livret d’accueil du patient, une façon de faire découvrir de façon ludique ce nouvel outil d’information sur les droits et la prise en charge du patient.

2. Création d’un Comité Droits et Information du Patient
Le groupe de travail créé en 2002 pour élaborer une procédure d’accès au dossier patient a été transformé en « Comité Droits et Information du Patient » en 2004 avec des missions élargies : il s’agit de faciliter l’application des lois liées aux droits des patients à travers des outils appropriés ou des éléments de réponse aux interrogations ou problématiques rencontrées par les professionnels des services de soins (plaquettes, quizz, rubrique sur Intranet, interventions dans les services…)
Depuis 2005, ce Comité organise une fois par an des rencontres autour d’un thème lié aux droits des patients. Ces conférences sont ouvertes à tous les professionnels du CHU, aux bénévoles des associations, aux représentants des usagers et aux professionnels des établissements publics de santé de la région.

3. Mise en place d’un questionnaire à destination des résidents d’EHPAD et de leurs proches
Grâce à cette initiative, les résidents et leurs proches sont impliqués dans la politique d’amélioration de l’accueil et de la prise en charge au sein des résidences pour personnes âgées du CHU de Reims.

En savoir plus sur le prix « Droits des Patients »
Ce concours visait à saluer des initiatives et des projets innovants conçus par des acteurs de terrain, faisant appel à leur créativité et servant un même objectif : mieux communiquer autour des droits des patients. Trois thématiques étaient proposées : faire vivre les droits des patients ; donner la parole et une place aux usagers dans la gouvernance du système de santé ; promouvoir la bientraitance dans les établissements de santé.
Le jury du concours, présidé par Marina Carrère d’Encausse, présidente de l’année des patients, s’est réuni le 25 novembre dernier afin de sélectionner les lauréats.
Les représentants du CHU ont été conviés à la remise des prix nationaux le 20 décembre au Ministère du Travail, de l’Emploi et de la Santé et une cérémonie conviviale destinée à féliciter les équipes impliquées dans les projets primés s’est déroulée le jeudi 23 février dernier à la Résidence Roux du CHU.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Fumagilline, itinéraire d’une réapparition

L’information a été reprise par plusieurs médias. Pour soigner un jeune patient, les Hospices Civils de Lyon ont recréé un médicament disparu de la circulation : la fumagilline. Si ce dernier fait office de remède miracle, sa fabrication tient davantage de l’abnégation des équipes du CHU qui, à l’heure actuelle, se battent pour en pérenniser la production.

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.