Appel à projets : Hugo booste la créativité pédagogique

Les Hôpitaux universitaires du Grand Ouest lancent un appel à projets dédié au développement d’outils pédagogiques innovants.Clôture des candidatures: le 25 septembre 2017. Les lauréats, sélectionnés mi-décembre, seront récompensés par une allocation pouvant atteindre 20 000 euros.
Les Hôpitaux universitaires du Grand Ouest lancent un appel à projets dédié au développement d’outils pédagogiques innovants.Clôture des candidatures: le 25 septembre 2017. Les lauréats, sélectionnés mi-décembre, seront récompensés par une allocation pouvant atteindre 20 000 euros.
Les candidats pourront par exemple proposer un scenario, une application, un MOOC ou encore le déploiement de solutions existant localement. Tous les contributeurs à l’enseignement des professionnels de santé au sein des hôpitaux membres de HUGO sont concernés. Les projets seront classés par un comité pédagogique, puis les lauréats seront sélectionnés par le jury.
Pour Patrice Diot, Doyen de la Faculté de médecine de Tours, qui pilote cet appel à projet "il s’agit de développer "la marque HUGO"  sur le versant pédagogie, développer son attractivité pour le troisième cycle et, pourquoi pas, de générer le concept d’ancien interne des hôpitaux universitaires du grand ouest".
Une 1ère action emblématique du GIRPI
Il s’agit d’une 1ère action emblématique du Groupement Interrégional pour une Pédagogie Innovante (GIRPI) créé il y a quelques mois au sein d’HUGO, afin de développer, sur la pédagogie, une dynamique inspirée de celle que le GIRCI porte pour la recherche.
Le GIRPI donne un cadre à la réflexion pédagogique commune, permet de mutualiser les moyens pour développer la pédagogie numérique et porte la volonté commune de continuer à coopérer en vue de la réforme de l’internat qui sera mise en place à l’automne 2017.
Cette réforme, qui installera une phase socle destinée aux apprentissages fondamentaux des 44 futurs Diplômes d’Etudes Spécialisées, renforcera le besoin de plateformes d’enseignements communes (simulation, pratiques sur modèles animaux, e-learning, etc.
Le choix d’une dynamique interrégionale 
Le Grand Ouest ne suit donc pas la tendance nationale, qui tend à régionaliser les démarches de coopération, en lien avec la réforme territoriale qui a permis d’augmenter la taille de la plupart des régions. Les CHU des 3 régions de Bretagne, Centre Val de Loire et Pays de la Loire estiment que la taille modeste de celles-ci justifie le maintien d’un travail collectif sur les missions hospitalo-universitaires.
Le GIRPI pourra s’appuyer sur les solides relations qui se sont établies entre les 5 CHU et UFR de santé du Grand Ouest au cours de plus de 10 ans de coopération et sur leur volonté partagée de maintenir cette dynamique au niveau interrégional.
L’innovation pédagogique en action
En matière de pédagogie, de nombreuses coopérations existent déjà : échanges HUGO plébiscités par les internes, qui facilitent l’organisation de leur parcours de formation ; développement de Diplômes Inter-Universitaires (DIU), impliquant la majorité, voire la totalité, des facultés de HUGO ; partage de l’organisation de l’enseignement du 3ème cycle, sous la responsabilité des coordonnateurs inter régionaux ; plateforme commune de la simulation en santé.
Renseignements & dossiers de candidature: www.chu-hugo.fr/fr/aapgirpi/

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.