Art thérapie à l’hôpital gériatrique

L'art vecteur de communication et de resocialisation : A l'Hôpital gériatrique Louis Pasteur, les moyens artistiques sont utilisés à des fins thérapeutiques, pour un bien-être, un mieux-être et une acceptation de soi. Depuis 2001, patients et résidents trouvent dans les ateliers d'art thérapie l'accompagnement qui les aidera à affirmer leur identité. Dans cet espace en marge de la vie hospitalière, ils s'expriment, choisissent, s'épanouissent en redonnant sens à leur existence. Laurence Fort, artiste peintre et art thérapeute, encadre sept ateliers par semaine, en unité de long séjour et en Etablissement Hébergeant des Personnes Agées Dépendantes (EHPAD).

L’art vecteur de communication et de resocialisation : A l’Hôpital gériatrique Louis Pasteur, les moyens artistiques sont utilisés à des fins thérapeutiques, pour un bien-être, un mieux-être et une acceptation de soi. Depuis 2001, patients et résidents trouvent dans les ateliers d’art thérapie l’accompagnement qui les aidera à affirmer leur identité. Dans cet espace en marge de la vie hospitalière, ils s’expriment, choisissent, s’épanouissent en redonnant sens à leur existence. Laurence Fort, artiste peintre et art thérapeute, encadre sept ateliers par semaine, en unité de long séjour et en Etablissement Hébergeant des Personnes Agées Dépendantes (EHPAD).

En reprenant confiance en elle, la personne âgée manifeste des envies. En s’inscrivant dans le désir, l’individu restaure l’image de soi, éprouve du plaisir et de la satisfaction par l’image créée de ses mains. L’atelier se déroule dans un cadre thérapeutique qui est contenant, rassurant et organisé, afin que la personne se sente en sécurité.

Une personne âgée fragilisée est souvent tributaire d’un sentiment d’inutilité, d’impuissance ou de faiblesse, créer c’est prendre le temps d’une réconciliation avec soi-même, ici et maintenant, ce qui nécessite une prise d’autonomie.

Témoignages

Mme P. a découvert la peinture et manifeste des envies. Elle se transforme : triste et renfermée, elle devient plus ouverte. La création lui a donné le goût de vivre, un sentiment de valorisation, elle est plus coquette et son image corporelle a changé.

Mme T. a commencé la peinture en 2001 avec le début des ateliers. Elle s’est véritablement ouverte à l’expérience de la création : elle devient alors capable d’être à l’écoute d’elle-même et exprime ses choix au quotidien. Créer c’est se créer.

Prendre soin de la personne âgée dans une relation d’être humain à être humain, c’est tisser des liens dans le respect et la dignité de la personne.

Contact
Philippe Cogny, animateur à l’hôpital gériatrique Louis Pasteur – Tel : 05 49 44 43 75

Laurence Fort, artiste peintre, art thérapeute – Formation INECAT Paris, J.P.Klein
Tel : 06 83 29 59 00

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.