Arthrose, prothèse de hanche ou de genou : Marseille labellisé

L’Institut du mouvement et de l’appareil locomoteur (IML) à l’hôpital Sainte-Marguerite (AP-HM) vient d'être distingué en tant que « centre de référence pour la chirurgie de la hanche et du genou » par le Groupe de Réhabilitation Améliorée après chirurgie (GRACE)*. Plus de 17.000 patients ont fait confiance au service de chirurgie orthopédique de l’IML en 2015.
L’Institut du mouvement et de l’appareil locomoteur (IML) à l’hôpital Sainte-Marguerite (AP-HM) vient d’être distingué en tant que « centre de référence pour la chirurgie de la hanche et du genou » par le Groupe de Réhabilitation Améliorée après chirurgie (GRACE)*.  Plus de 17.000 patients ont fait confiance au  service de chirurgie orthopédique de l’IML en 2015.
Rétablissement rapide et douleurs moindres
Ouvert en 2009, le Centre de Chirurgie de l’Arthrose de l’IML est le premier centre hospitalier public des Bouches-du-Rhône à obtenir le label GRACE. A son actif 1 800 patients opérés chaque année et une progression de 15 % au cours des 5 dernières années. 
Les patients opérés demeurent en général  4,8  jours hospitalisés pour une prothèse de hanche ou de genou soit 1,2 jours de moins que ce qui existait auparavant et nettement inférieur à  la moyenne nationale ; leur douleur est maîtrisée et allégée. Après rééducation, ils reprennent rapidement leurs activités personnelles, professionnelles et sportives.
GRACE récompense l’expertise du tandem anesthésiste-chirurgien orthopédiste, le Dr David Delahaye, et le Dr Damien Lami. Riches d’une expérience au Danemark dans un centre européen très en avance, ils ont mis en place un protocole de récupération rapide dans le service début 2016. « Ils mènent tous les deux une action constante auprès de tous: anesthésistes, chirurgiens, kinésithérapeutes, infirmiers, aides-soignants et  agents de service hospitalier. Tout le monde contribue au bien-être du patient, qui peut prendre son repas le soir de l’intervention assis au fauteuil et habillé ».
Cette distinction est aussi partagée avec toute l’équipe administrative, paramédicale qui contribue à la qualité du parcours du patient, de son admission au suivi, une fois retourné à son domicile.
« Cette reconnaissance consacre l’attractivité et l’efficience de toute une équipe », se réjouit le Pr Jean-Noël Argenson, coordonnateur médical de l’Institut du Mouvement, « avec en particulier la parfaite collaboration entre le Département d’Anesthésie des Hôpitaux Sud dirigé par le Pr Jacques Albanese et le service de chirurgie orthopédique ».
*Le Groupe de Réhabilitation Améliorée après Chirurgie est un groupe francophone multidisciplinaire créé début 2014 dans le but de favoriser le développement de la réhabilitation améliorée après chirurgie.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.