Asthme sévère, l’hôpital de la Croix-Rousse en pointe

L'hôpital de la Croix-Rousse est l'un des 6 centres en France équipés pour la thermoplastie bronchique. Un traitement novateur de l'asthme sévère qui réduit les crises chez 2 patients sur 3.
L’hôpital de la Croix-Rousse est l’un des 6 centres en France équipés pour la thermoplastie bronchique. Un traitement novateur de l’asthme sévère qui réduit les crises chez 2 patients sur 3.
200 000 à 400 000 personnes sont atteintes d’asthme sévère en France et sont peu ou insuffisamment soulagées par les traitements standards disponibles. Certains ne répondent pas aux thérapeutiques existantes (corticoïdes, biothérapies…). La thermoplastie bronchique proposée par l’hôpital de la Croix-Rousse, peut être une solution. 
3 interventions d’endoscopie bronchique
Chez ces asthmatiques sévères, la paroi des bronches est épaissie, avec une augmentation des fibres musculaires lisses. Ce procédé vise à les réduire afin de diminuer l’obstruction bronchique et permettre un flux d’air plus important à chaque inspiration. Pour cela, il délivre aux bronches une énergie thermique (65°C) qui détruit ces fibres musculaires lisses bronchiques.
Cette technique nécessite 3 interventions d’endoscopie bronchique de 45 à 60 min, à 3 semaines d’intervalle, sous anesthésie générale. Quelques jours d’hospitalisation sont nécessaires à chaque fois.
Une amélioration chez plus de 2/3 des patients
Les résultats sont pertinents et pérennes à 5 ans, chez plus des 2/3 des asthmatiques traités, permettant d’observer chez eux une réduction importante du nombre de crises annuelles.
Le service de pneumologie de la Croix-Rousse a déjà effectué 3 procédures avec succès et poursuit le traitement sur d’autres patients.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.