Ateliers de l’asthme : nouvelles sessions

Le service de pédiatrie médicale du CHU de Limoges propose aux enfants asthmatiques de 6 ans et à leurs parents, des ateliers pour comprendre et « mieux vivre » leur asthme. Les nouvelles sessions commencent lors de la journée mondiale de l'asthme, le 5 mai 2010.

Le service de pédiatrie médicale du CHU de Limoges propose aux enfants asthmatiques de 6 ans et à leurs parents, des ateliers pour comprendre et « mieux vivre » leur asthme. Les nouvelles sessions commencent lors de la journée mondiale de l’asthme, le 5 mai 2010.

Maladie chronique la plus fréquente chez l’enfant, l’asthme est sous-diagnostiqué et insuffisamment traité. S’il ne se guérit pas, on peut, par une bonne prise en charge, juguler les troubles et donner une bonne qualité de vie à ceux qui en sont atteints. C’est dans cet objectif que l’hôpital de la mère et de l’enfant accueille « des ateliers de l’asthme ».

Régulièrement, le temps de deux mercredis après-midi, les enfants asthmatiques de plus de 6 ans et leurs parents rencontrent une équipe éducative de médecin et soignants. Grâce aux informations fournies lors de leur inscription à ces sessions, des informations et conseils personnalisés sont dispensés aux participants. Ces ateliers, interactifs et ludiques, permettent par exemple de mieux identifier les signes d’une crise d’asthme pour la traiter précocement, de repérer ses facteurs déclenchants, de reconnaître les actions des médicaments et leur posologie, d’aménager son environnement, de surveiller son asthme et suivre son évolution
et enfin d’apprécier quand le médecin traitant doit être consulté en dehors des rendez-vous habituels

Prochains ateliers
Session 1 : mercredis 5 mai et 2 juin de 14h à 17h
Session 2 : mercredis 13 octobre et 17 novembre de 14h à 17h

Inscription recommandée environ 15 jours avant la 1ère date de la session souhaitée, auprès des Ateliers de l’asthme : 05 55 05 86 69 (de 9h à 16h) située sur l’hôpital de la mère et de l’enfant. Renseignements complémentaires possibles à ce même numéro.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.