Votre navigateur ne supporte pas Javascript. Pour une meilleure navigation activez le javascript.
  • page facebook de reseau CHU
  • page Tweeter de reseau chu
  • abonnez-vous à nos flux RSS
Agrandir le texte Diminuer le texte

Au CHU de Rouen, visite guidée du futur bâtiment Robec

CHU de Rouen - lundi 20 novembre 2017. 3975 vu(s)

Le futur bâtiment ROBEC (crédit photo MBA)

Le CHU de Rouen vient de poser la première pierre du bâtiment Robec. Une construction de 12 500 m², pour un coût d'investissement de 50 millions d'euros, dans le cadre du plan de modernisation de l'hôpital Charles Nicolle. Le futur bâtiment comprendra 25 salles d'opérations, un espace d'hospitalisation de 48 places pour la chirurgie ambulatoire, des consultations d'anesthésie regroupées et un accueil dédié. Livraison des travaux prévue en 2019.

"Nous construisons aujourd'hui l'hôpital de demain. La modernisation de l'hôpital Charles-Nicolle, à travers la construction du bâtiment Robec et le réaménagement de l'accueil central, va dans le sens d'une amélioration de la qualité et de la sécurité de la prise en charge des patients. Cela nous permet de simplifier et de rendre plus confortables les circuits des patients que nous accueillons. Pour les professionnels du CHU, ce bâtiment offrira des conditions de travail beaucoup plus adaptées à leurs attentes tant en ce qui concerne les techniques médicales que la qualité de vie au travail",explique Isabelle Lesage, directrice générale du CHU.

Des bénéfices notables pour les patients

"La pose de cette 1ère pierre concrétise le vaste projet de rénovation du CHU. Les usagers ne peuvent que s'en réjouir puisqu’elle vise à l’amélioration continue de la prise en charge des patients. Pour eux, la chirurgie ambulatoire offre bien des avantages: elle atténue le stress pré-opératoire, réduit les risques d’infections nosocomiales, diminue la perte de points de repère pour les plus vulnérables. Le développement de la chirurgie ambulatoire doit s'accompagner du maintien de la qualité et la sécurité des soins pour le patient, son objectif essentiel", précise Chantal Lecoeur, représentante des usagers.

Un concept de "marche en avant"

La construction de ce nouveau bâtiment de chirurgie ambulatoire est basé sur le concept innovant d'accueil et de parcours selon un processus dit de "marche en avant" des patients.

"Nous avons imaginé avec l'architecte, nos confrères chirurgiens, les cadres de santé et les directeurs fonctionnels, un bâtiment qui permette un parcours personnalisé pour les patients.Le principe de "marche en avant" consiste à accueillir le patient dans un salon d'accueil, le diriger ensuite vers une salle d'intervention debout, assis ou allongé sur un siège roulant, selon son état de santé, et enfin, l'installer confortablement dans un salon de sortie avant son retour à domicile", expliquent le Pr Vincent Compère et le Dr Jérôme Moriceau, anesthésistes-réanimateurs.

Sont ainsi identifiés 3 parcours de prise en charge, selon le type d'intervention: COURT avec une sortie < à 1h, INTERMEDIAIRE avec une sortie < à 3h et LONG avec une sortie > à 3h

Hall d'accueil du bâtiment Robec (Crédit photo @MBA)

Les différents niveaux du bâtiment

Le bâtiment construit le long de la rue Eau de Robec, sera relié par de courtes passerelles aux différents étages du bâtiment central existant. Il comprendra:

- Au rez-de-jardin, des parkings et surfaces dédiés à la logistique

- Au rez-de-chaussée, l'accueil, les consultations centralisées d’anesthésie, un "club médical" de 300m² regroupant les bureaux des médecins, coworking, détente, salle de sport

- Au 1er et 2e étage, 17 salles d'opérations et 2 salles de réveil modulables

- Au 3e étage, un bloc de 6 salles + 2 salles d'endoscopie sous anesthésie générale dédiées à lachirurgie ambulatoire

- Au 4e étage, un espace d'hospitalisation ambulatoireLes différents étages sont connectés au quai logistique situé au rez-de-jardin.

Chaque étage possède une zone logistique dédiée. Ce bâtiment possède également une liaison en sous-sol avec les galeries logistiques existantes sous l'hôpital. Un couloir central amène les patients depuis l'entrée de l'hôpital jusqu'à l'accueil du bâtiment Robec. Des galeries de liaison facilitent les flux des professionnels entre les bâtiments Dévé, Derocque et le bâtiment central.

Implantation du bâtiment Robec dans l'hôpital Charles-Nicolle,aménagement de l'accueil central et du parvis (Crédit photo @MBA)

25 blocs opératoires high tech et confortables

Les 25 salles d'opérations seront reliées entre elles, ce qui permettra aux personnels de ne pas avoir à se changer pour passer d'un bloc à l'autre. Ces salles, dites "hybrides", sont capables d'intégrer des appareils d'imagerie sophistiqués. L'optimisation des espaces dans un bâtiment compact à permis d'augmenter le volume des salles passant de 40 à 60 m² et d'une hauteur de 3 à 3,8 m tout en préservant le confort des patients etdu personnel.

Chaque bloc opératoire dispose d'une fenêtre occultante: les chirurgiens bénéficient ainsi de la lumière du jour sans être visibles de l'extérieur. Les murs techniques accueillent des écrans qui regroupent l'ensemble des données du patient (plutôt que de devoir les recueillir sur les différents appareils présents au bloc).

Les blocs communiquent par un système de pneumatique avec l'Institut de biologie clinique du CHU, permettant ainsi d'envoyer directement les prélèvements aux laboratoires d'analyse. Chaque bloc est équipé de la fibre optique et relié au Medical Training Center du CHU afin de pouvoir retransmettre si nécessaire les opérations, avec une qualité d'image HD, et permettre de les commenter en direct lors de sessions de formations.

Chaque salle d'opération est équipée d'appareils d'imagerie, de murs écrans et de la fibre optique pour une transmission des données optimisées (Crédit photo @MBA)

Les maintenances techniques ne se font plus "dans" le bloc mais depuis l'extérieur du bâtiment, ce qui évite les fermeture de salle. Un local est prévu entre chaque bloc, au lieu d'être situé au-dessus, afin de limiter la hauteur du bâtiment.

Pour le Pr Loïc Marpeau, président de la commission médicale d’établissement, "le moment est venu de permettre à la communauté hospitalo-universitaire de répondre aux défis humains et techniques de la chirurgie et de l’anesthésie de demain. C’est l’occasion également de pouvoir penser de nouvelles organisations sans les contraintes architecturales inhérentes aux anciens bâtiments. C'est enfin gagner de l’espace pour accueillir les disciplines médicales qui ont besoin d’une plus grande proximité avec le plateau technique de Charles-Nicolle".

Des salons d'attente modulables

L'idée est la suivante: adapter le volume des salons d'accueil et de sortie aux nombre de patients. Le matin, plus d'espace pour l'entrée, et le soir, plus d'espace pour la sortie. Une organisatin spatiale modulable pour un plus grand confort des patients.

"La création de ce bâtiment dédié à la chirurgie ambulatoire et des blocs, qui s'inscrit plus largement dans un plan de modernisation des installations du CHU, répond aux attentes de la population tout en innovant dans les modes de prise en charge des patients. Parallèlement, la construction d'un nouvel accueil central, depuis le parvis de l'hôpital jusqu'à son hall d'entrée, va modifier la physionomie des lieux pour un meilleur accueil, tant esthétique que fonctionnel", estime pour sa part Emmanuèle Jeandet-Mengual, présidente du Conseil de surveillance du CHU.

En pratique l'accès au bâtiment se fera:

• à pied, uniquement depuis l'entrée principale de l'hôpital (accueil central actuel)

• en voiture, selon un système de "dépose minute" situé rue Eau de Robec ou en utilisant le parking payant à l'entrée de l'hôpital, boulevard Gambetta.

Un nouveau parvis redessine l'accueil de l'hôpital Charles-Nicolle

"Le parvis réaménagé offre une accessibilité agréable et aisée, à travers un lieu paysagé et arboré. Des lanières végétalisées séparent ainsi les flux piétons des automobilistes. L'accueil des usagers est prévu au moyen d'un large dais d'ombrage qui accompagne le piéton jusqu'au hall d'entrée largement vitré, protégé de la lumière naturelle par lames brise-soleil en aluminium perforé", explique Michel Beauvais, architecte.

Parvis et entrée centrale de l'hôpital Charles-Nicolle (Crédit photo @MBA)

L’accès principal de l’hôpital se fait au niveau du parvis. Le bâtiment actuel s’habille d’une architecture de verre pour donner depuis l’intérieur, des jeux de transparence et de lumière filtrée.

Depuis le hall, on accède à un vaste escalier architectural constitué de béton, de verre et de métal et aux ascenseurs. Ces accès conduisent naturellement les utilisateurs au niveau 0. On y aperçoit en second plan, la clarté du hall, du patio et de la cafétéria. Le square Flaubert accueillera la statue de l'écrivain et les patients pourront s'y asseoir et se détendre.

Hall d'entrée bâtiment central de l'hôpital Charles-Nicolle (Crédit photo @MBA)

Une commande publique est lancée afin d'habiller le hall et le chemin vers le bâtiment Robec. Le mobilier est ainsi repensé, et les couleurs chaleureuses en forcent le caractère rassurant de ce nouvel environnement.

 

 


Catégorie : CHU Rouen, Reconstruction - modernisation des CHU, High tech, Chirurgie - Chirurgie ambulatoire, Newsletter 915 - 5/12/2017

Pour plus d’information : CHU Rouen


Les commentaires pour cet article :


Pas de commentaire

Ajouter un commentaire


L’afflux de spams et de messages publicitaires rend obligatoire l’insertion de filtres. Pour que cet espace continue à bien remplir sa fonction de passerelle entre les internautes et les institutions, nous vous invitons à remplir les cadres ci-dessous ainsi que le code qui figure dans l'image avant de nous transmettre votre commentaire. Merci de votre compréhension.



*



*

*



*


* - champ obligatoire

Voir les règles de l'espace réaction

newsletter la carte des CHU

Welcome to France University Hospitals

Se faire soigner dans un CHU de France

reseau-chu international

32 établissements de pointe
vous accueillent

picto reseau-chu international

Les rendez-vous santé

  • 10 septembre : journée mondiale de prévention suicide
  • 11 septembre : journée mondiale des premiers secours
  • 12 septembre : journée nationale de la douleur
  • 15 septembre : journée européenne de la prostate
  • 15 septembre : journée mondiale lymphome
Voir toutes les dates ...
1ère mondiales médicales les chu en 2020 culture et sante La communication des CHU Article les plus lus publications de reseau-chu offre emploi dans le médicale soumettre un article

Mis à jour le :  23-08-2019