Avec le déploiement du dossier médical personnel au CHU de Dijon, l’e-santé prend pied en Bourgogne

Stands, distributions de brochures dans le hall de l’Hôpital d’Enfants, de la Maternité et de Bocage Central, vidéos dans les chambres … C’est à grand renfort de communication que le CHU de Dijon lance le dossier médical personnel (DMP) afin d’en aviser les patients ou futurs patients, premiers bénéficiaires de ce progrès majeur en termes de coordination et de qualité des soins. Le CHU qui vient d’emménager dans des bâtiments futuristes se distingue aussi par les performances de son système d’information puisqu’il est le seul établissement de Bourgogne à offrir un outil de cette qualité aux 200 000 personnes qui lui font confiance chaque année.

Stands, distributions de brochures dans le hall de l’Hôpital d’Enfants, de la Maternité et de Bocage Central, vidéos dans les chambres … C’est à grand renfort de communication que le CHU de Dijon lance le dossier médical personnel (DMP) afin d’en aviser les patients ou futurs patients, premiers bénéficiaires de ce progrès majeur en termes de coordination et de qualité des soins. Le CHU qui vient d’emménager dans des bâtiments futuristes se distingue aussi par les performances de son système d’information puisqu’il est le seul établissement de Bourgogne à offrir un outil de cette qualité aux 200 000 personnes qui lui font confiance chaque année.
Fer de lance de l’e-sante le DMP rassemble les informations nécessaires à la coordination des soins : prescriptions, synthèses médicales, comptes rendus d’hospitalisation, résultats d’analyses, mentions d’allergies… Lien entre la ville et l’hôpital, support d’échanges entre professionnels de santé, le DMP est aussi un gage de qualité pour les patients : grâce à lui, les interactions médicamenteuses seront évitées de même que les actes redondants. Le DMP préserve également le secret professionnel  et son ouverture est soumise au consentement du patient qui peut lui-même le consulter et l’alimenter.
Le CHU de Dijon a été retenu parmi 267 établissements dans le cadre de l’appel à projets « DMP en établissements de santé » lancé par l’Agence des Systèmes d’Information Partagés de Santé (ASIP Santé). Pour accompagner le déploiement en région du DMP auprès de la centaine d’autres structures de soins, des 47 laboratoires et plateaux techniques et des 400 médecins libéraux, un Groupement de Coordination Sanitaire e-Santé Bourgogne a été créé en juin 2009.
Service numérique de santé publique, le DMP répond aux évolutions des pratiques médicales qui font du patient un acteur de santé et aux besoins d’intégration des nouvelles technologies dans le quotidien des soins.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

CHU de Clermont-Ferrand : une pré-plainte pour dire stop aux violences conjugales

L’an dernier, un dispositif de pré-plainte simplifiée a été mis en place aux urgences de Gabriel Montpied, afin de venir en aide aux victimes de violences conjugales. Un an après, les soignants impliqués continuent d’en affiner le contenu pour plus d’efficacité. A travers ce long format, Réseau CHU revient sur la genèse de cette PPS à l’hôpital et, à travers elle, sur l’ampleur d’un phénomène de société qui touche essentiellement les femmes.

Maternité écologique : « il y avait une volonté des soignants de changer les pratiques »

Le 18 décembre 2021, la maternité du CHU de Clermont-Ferrand est devenue la première maternité de type III écoresponsable de France. Depuis, plusieurs actions et protocoles dans la prise en charge de la mère et du nourrisson ont été mis en place par ses équipes. De quels sujets parle-t-on et qu’ont-ils d’écoresponsable ? La réponse avec Emilie Blanchet, sage-femme coordinatrice du projet.