BABYBOOM #5 : la naissance selon les Hospices Civils de Lyon

Pour sa 5ème saison BABYBOOM a posé ses 70 caméras à l'hôpital Femme-Mère-Enfant des Hospices Civils de Lyon, la plus grande maternité de la région Auvergne-Rhône-Alpes. Avec tendresse, les équipes de Shine France racontent le moment charnière de la vie : le terme de la maternité et l'arrivée au monde d'un enfant. Un docu-réalité composé d'une mosaïque d'histoires d'amour, tendres et délicates parfois bouleversantes : l'angoisse des mamans, l'émotion des papas quand ils prennent pour la première fois leur bébé dans les bras... Autour d'eux, parant à toute éventualité les sages-femmes et les médecins veillent.
Pour sa 5ème saison BABYBOOM a posé ses 70 caméras à l‘hôpital Femme-Mère-Enfant des Hospices Civils de Lyon, la plus grande maternité de la région Auvergne-Rhône-Alpes. Avec tendresse, les équipes de Shine France racontent le moment charnière de la vie : le terme de la maternité et l’arrivée au monde d’un enfant. Un docu-réalité composé d’une mosaïque d’histoires d’amour, tendres et délicates parfois bouleversantes : l’angoisse des mamans, l’émotion des papas quand ils prennent pour la première fois leur bébé dans les bras, les problèmes de communication quand les parents ne parlent pas français, les grossesses à haut risque… Autour d’eux, parant à toute éventualité les sages-femmes et les médecins veillent. 
Rendez-vous pour le 1er des 8 épisodes de la saison #5, dimanche 24 avril 2016 à partir de 16h05 sur TF1.
Episode 1 – " Le péril jeune " 
Aurélie a 19 ans, elle s’est séparée de Ludovic 3 mois avant le terme de sa grossesse. Juste après avoir accouché, elle reçoit un message de Ludovic. Il est à la maternité et il veut voir son fils. Juliette, elle, travaille à l’hôpital " femme mère enfant " depuis 10 ans. Ce matin, elle accueille une maman très jeune, ça ne fait que deux semaines qu’elle sait qu’elle est enceinte, cette jeune femme est à terme, a fait un déni de grossesse et elle a décidé d’accoucher sous X. Jennifer et Florian ont une vingtaine d’années, ils attendent leur deuxième enfant et tout se passe, pour eux, dans les meilleurs conditions. 

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.