« Bébé Amour » : l’unique guide en France pour la future maman mal ou non-voyante

« Bébé Amour », 1er manuel d’informations et de conseils à l'usage des femmes, non ou mal voyantes, les accompagne dès le début de leur grossesse jusqu’aux premiers âges de l’enfant complété par les adresses utiles de structures, associations et références d'équipements.

« Bébé Amour », 1er manuel d’informations et de conseils à l’usage des femmes, non ou mal voyantes, les accompagne dès le début de leur grossesse jusqu’aux premiers âges de l’enfant complété par les adresses utiles de structures, associations et références d’équipements.
Rédigé en 1992 par Anne Burger, une mère de famille nancéienne non-voyante et réactualisé grâce au travail d’Anne Lambolez, élève à l’Ecole de Sages-Femmes de Nancy, dans le cadre de son mémoire sur la future maman non-voyante, l’ouvrage vient d’être réédité et mis à la disposition des maternités françaises adhérentes au réseau « Family service ».
« Family service » est le réseau qui offre déjà à chaque future mère de l’hexagone une « Boîte Rose » où le guide en braille sera joint sur demande. Le livre existe aussi en version audio sur CD et en noir : autant d’éditions rendues possibles grâce au soutien de l’Association Valentin Haüy. L’Association au service des aveugles et des malvoyants est reconnue d’utilité publique depuis 1891, qualité confirmée après la loi de 1901 sur les associations. 
Bien vivre sa grossesse, les démarches à entreprendre, préparer l’arrivée du bébé, le déroulement de l’accouchement, le retour à la maison et la gestion du quotidien…  et toutes les choses à savoir lorsque l’enfant grandit (étapes du développement, prévention des accidents domestiques, systèmes de garde, etc.) : le guide rassemble les informations clés valables pour tous les parents, enrichies d’éléments spécifiques pour les mamans mal ou non-voyantes. L’actualisation a été nécessaire pour prendre en compte l’évolution des connaissances sur 20 ans : par exemple le couchage de l’enfant sur le dos et non plus sur le ventre, l’existence de nouveaux matériels comme les thermomètres à lecture vocale, ou encore les changements d’ordre administratif.  
Kinésithérapeute de formation, Anne Burger, maman de 4 enfants, est aujourd’hui grand-mère. Elle a personnellement vécu le décalage d’informations mises à disposition des mamans mal ou non voyantes et les autres. Elle décide donc de se lancer dans l’écriture de ce guide pour permettre à ses mamans aussi d’être accompagnées pendant leur grossesse et dans leurs premières années de mères. Elle a été aidée par deux amies pédiatres, le Dr Catherine Vimard-Dolisi, qui a exercé à l’institut des jeunes aveugles de Nancy, et le Dr Thérèse Clédat, ainsi que par Pascale Lehuen, conseillère en économie sociale et familiale.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

CHU de Clermont-Ferrand : une pré-plainte pour dire stop aux violences conjugales

L’an dernier, un dispositif de pré-plainte simplifiée a été mis en place aux urgences de Gabriel Montpied, afin de venir en aide aux victimes de violences conjugales. Un an après, les soignants impliqués continuent d’en affiner le contenu pour plus d’efficacité. A travers ce long format, Réseau CHU revient sur la genèse de cette PPS à l’hôpital et, à travers elle, sur l’ampleur d’un phénomène de société qui touche essentiellement les femmes.

Maternité écologique : « il y avait une volonté des soignants de changer les pratiques »

Le 18 décembre 2021, la maternité du CHU de Clermont-Ferrand est devenue la première maternité de type III écoresponsable de France. Depuis, plusieurs actions et protocoles dans la prise en charge de la mère et du nourrisson ont été mis en place par ses équipes. De quels sujets parle-t-on et qu’ont-ils d’écoresponsable ? La réponse avec Emilie Blanchet, sage-femme coordinatrice du projet.