Belle participation aux Victoires de la Médecine 2009

L'appel à candidatures est désormais clos et le cru 2009 des Victoires de la Médecine s'annonce pétillant. En une journée plus de 20 dossiers ont été reçus ce qui fait grimper à 70 le nombre de candidatures. «Fait nouveau, beaucoup d'avancées médicales intègrent une amélioration des prises en charge et de la qualité de vie des patients, avant, pendant et après l'intervention ou le traitement » s'enthousiasme Philippe Berrebi, organisateur du grand rendez-vous annuel de l'innovation hospitalo-universitaire.

L’appel à candidatures est désormais clos et le cru 2009 des Victoires de la Médecine s’annonce pétillant. En une journée plus de 20 dossiers ont été reçus ce qui fait grimper à 70 le nombre de candidatures. «Fait nouveau, beaucoup d’avancées médicales intègrent une amélioration des prises en charge et de la qualité de vie des patients, avant, pendant et après l’intervention ou le traitement » s’enthousiasme Philippe Berrebi, organisateur du grand rendez-vous annuel de l’innovation hospitalo-universitaire.

Paul Castel, Président de la Conférence des directeurs généraux de Centres Hospitaliers Régionaux et Universitaires se réjouit de constater la large participation des établissements « 26 CHRU, acteurs majeurs de la recherche et de l’innovation en France, se sont inscrits. Leur mobilisation montre l’adhésion de notre communauté à cette manifestation et l’effort de communication des équipes pour expliquer très concrètement au public les progrès accomplis en matière de dépistage et de prévention, d’efficacité des traitements ou de meilleures conditions de vie des patients. »

La large participation des médecins est saluée par les responsables. « Partant de la recherche fondamentale, les équipes scientifiques développent des pratiques médicales ou des stratégies diagnostiques et thérapeutiques plus efficaces. C’est un investissement sur le long terme. Une fois par an, il est important de tourner les projecteurs sur ces chercheurs et cliniciens de talent qui oeuvrent le reste du temps, en toute discrétion, à la guérison ou au mieux-être des malades» renchérit le Pr Alain Destée, Président de la Conférence des présidents de Commissions médicales d’établissement.

Les dossiers vont maintenant être transmis aux sociétés savantes qui devront sélectionner 18 innovations majeures en cancérologie, cardiologie, chirurgie, neurologie, technologie et dans les réseaux de soins. Ces nouveaux traitements feront l’objet d’un reportage d’une minute trente qui sera diffusé le 12 novembre 2009 au Théâtre du Châtelet. Cette soirée prestigieuse réunira les personnalités du monde de la santé ainsi que les hommes et les femmes engagées en faveur de grandes causes humanitaires.

Tous se retrouveront pour rendre hommage aux équipes hospitalo-universitaires et à leurs nombreuses et fondamentales contributions au progrès médical. Deux coups de chapeau seront également tirés, l’un à une action de prévention de santé publique organisée dans le cadre du Réseau Ville Santé de l’OMS, l’autre reviendra à une personnalité du monde des arts et de la culture qui se bat aux côtés des victimes.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dépistage du mélanome : ce scanner crée un avatar numérique de la peau 

Il y a quelques semaines, le Vectra 3D prenait ses quartiers dans le tout nouveau centre de dépistage automatisé du mélanome Marseille, situé à l’hôpital de la Conception (AP-HM). Concrètement, il permet à un patient qui aurait de nombreux grains de beauté de voir l’ensemble de sa peau scannée en images haute définition et reconstituée sous la forme d’un avatar numérique. Une avancée importante dans le dépistage du mélanome, véritable problème de santé publique. Reportage.

Quartiers nord de Marseille : un centre de santé unique rattaché à l’AP-HM

Nous avions déjà entendu Michel Rotilly parler du centre de santé des Aygalades, structure multidisciplinaire rattachée à l’AP-HM. C’était au mois de mai à Paris. La fracture territoriale entre les quartiers nord et le reste de la cité phocéenne, illustrée entre autres par un taux élevé de mortalité durant la crise du COVID, avait servi de préambule à la présentation du centre, unique en son genre. Deux mois plus tard, nous le retrouvons sur place pour en comprendre le fonctionnement et les enjeux au quotidien. Entretien.

Céline Meguerditchian : “la médecine d’urgence à l’hôpital public est devenu un combat au quotidien”

Lorsque nous rencontrons Céline Meguerditchian dans son bureau, nous savons déjà que l’interview ne sera pas un entretien fleuve. Car pour celle qui a été nommée cheffe des urgences adultes de la Timone (AP-HM) il y a six mois, le temps est un luxe. Entre les appels qui ne s’arrêtent jamais, elle aura néanmoins réussi à nous parler durant une vingtaine de minutes de sa mission, du fonctionnement d’un service en sous-effectif qui doit compter sur des docteurs junior en plein été, et de ce qui fait de la médecine d’urgence à l’hôpital public est devenu « un combat » au quotidien.

Gaétan Basile, taulier tranquille des ECN

Et dire qu’à quelques heures près, on aurait pu le rater. Ciao Bordeaux, bonjour Capbreton ! Tout cela pour une histoire de vacances bien méritées après une sixième année de médecine particulièrement dense. Silhouette longiligne et sourire réservé, Gaetan Basile incarne plutôt bien la force tranquille. Lorsqu’on le retrouve pour parler de sa première place aux concours des ECNi sur plus de 9000 candidats, le Landais de 23 ans, auréolé de la réussite, répond avec calme et simplicité. Sans jamais s’enflammer.

Fumagilline, itinéraire d’une réapparition

L’information a été reprise par plusieurs médias. Pour soigner un jeune patient, les Hospices Civils de Lyon ont recréé un médicament disparu de la circulation : la fumagilline. Si ce dernier fait office de remède miracle, sa fabrication tient davantage de l’abnégation des équipes du CHU qui, à l’heure actuelle, se battent pour en pérenniser la production.