Bernard Dupont, nommé directeur général du CHU de Nancy

Bernard Dupont, nommé directeur général du CHU de Nancy par décret publié au Journal officiel le 20 février 2013, a pris ses fonctions ce 4 mars dans l’établissement lorrain.

Bernard Dupont, nommé directeur général du CHU de Nancy par décret publié au Journal officiel le 20 février 2013, a pris ses fonctions ce 4 mars dans l’établissement lorrain.
Il quitte ainsi le CHU de Brest qu’il dirigeait depuis 2008, pour revenir dans une région qu’il connaît bien. En effet, en novembre 2001, il y prend la direction du centre hospitalier de Saint-Dié-des-Vosges, ainsi que celle des hôpitaux voisins de Fraize et Senones dans la foulée, puis en mai 2005, il est devenu directeur général adjoint du CHR de Metz-Thionville jusqu’à son départ pour la Bretagne.
C’est en tant qu’agent de service, puis infirmier, que Bernard Dupont entre dans le monde hospitalier en 1973, dans le Val-d’Oise. Après 12 années passées en tant que soignant, il intègre l’Ecole Nationale de la Santé Publique (aujourd’hui EHESP) pour devenir directeur d’hôpital.
Il débute sa nouvelle carrière comme assistant puis attaché de direction au CH de Gonesse (Val-d’Oise) de 1987 à 1994, puis au CH de Chinon (Indre-et-Loire) jusqu’en 1995. Il devient ensuite directeur du CH du Vexin (Val-d’Oise) jusqu’en février 2001, tout en étant mis partiellement à la disposition du CH de Bastia en soutien de l’équipe de direction. Il rejoint alors le ministère de la santé comme chef de cabinet puis comme chargé de mission auprès du secrétariat d’Etat aux personnes âgées. Titulaire d’un Diplôme Universitaire de Communication dans les établissements hospitaliers, Bernard Dupont préside également la commission Communication de la Conférence des directeurs généraux de CHR/CHU.

Il rejoint ainsi, Eliane Toussaint, directrice générale adjointe, qui a pris ses fonctions en février 2013. C’est un retour aux sources pour cette Lorraine d’origine, qui, depuis son entrée dans le monde hospitalier de la santé publique en 1976 et jusqu’en 2004, a occupé au CHU de Nancy en particulier de nombreuses responsabilités : à la logistique, aux services économiques, à la gestion, à la qualité, au contrôle de gestion, à la direction de Brabois.
Après un passage par l’Assistance Publique – Hôpitaux de Paris, elle devient chargée de mission à la Direction des Hôpitaux et de l’Organisation des Soins jusqu’en 2007, puis adjointe à la sous-directrice en charge de la régulation de l’offre de soins à la DGOS (Direction Générale de l’Organisation des Soins) où elle est nommée ensuite chef de cabinet du directeur général.
Il faut ajouter à ce parcours très dense, la coordination nationale de la commission qualité des CHU, des cours donnés à la faculté de Médecine et à l’Ecole des Hautes Etudes de Santé Publique en particulier sur les questions de gestion, sujet sur lequel elle a également publié.
Aujourd’hui, Eliane Toussaint co-préside les journées EMOIS (Evaluation Management Organisation Information Santé) et participe activement au comité scientifique des journées ENCC (Echelle Nationale Coût Commune).

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.