Besançon lauréat aux Victoires des acteurs publics pour son projet d’évaluation de la qualité de vie en cancérologie

La cérémonie de remise des prix aura lieu à l'Assemblée nationale le 2 février 2017, en présence et sous le haut patronage de son président.
La cérémonie de remise des prix aura lieu à l’Assemblée nationale le 2 février 2017, en présence et sous le haut patronage de son président. 
Mme Carroger, directrice générale du CHRU, le Pr Franck Bonnetain, responsable de l’Unité "Méthodologie et qualité de vie en oncologie" (UMQVC), le Dr Guillaume Mouillet, investigateur principal de l’étude, et son équipe, se verront remettre la "Victoire du Service" dans la catégorie Fonction publique hospitalière.
Le diagnostic de cancer induit une rupture dans la vie de la personne tant sur le plan physique que psychologique. Le patient doit aussi s’adapter à son traitement, être sujet au stress, à la douleur, à la perte du sommeil, voir son rapport aux autres modifié, son autonomie diminuée… Autant de facteurs importants dont il faut tenir compte lors de sa prise en charge. 
Un praticien connecté à la qualité de vie du patient
Le projet de recherche, mené avec le pôle de cancérologie, invite les patients atteints de cancer à compléter sur tablette tactile des questionnaires de " Qualité de Vie", via un logiciel spécifique. Celui-ci permet une lecture didactique et immédiate des résultats par le médecin lors de la consultation. Le praticien apprécie ainsi la qualité de vie de son patient à chaque visite et suit son évolution.
Vers une médecine intégrative "personnalisée"
Grâce à ce dispositif, le soignant peut proposer une médecine intégrative "personnalisée", des soins de support adaptés et ainsi d’améliorer le bien-être des patients. Parce que "la santé, c’est un état complet de bien-être physique, social et mental ", souligne Pr Bonnetain, rappelant la définition formulée par l’Organisation mondiale de la santé.
Pour en savoir plus, retrouvez l’interview du Pr Bonnetain sur le site Acteurspublics.com et l’actualité du site chu-besancon.fr

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.