Bien vivre = bien dormir

Les CHU sont-ils en passe d'apprivoiser le sommeil ? Les insomniaques qui cherchent désespérément le repos dans les bras de Morphée seront sans doute heureux d'apprendre que les CHU peuvent traiter leurs troubles dans des unités spécialisées. Vendredi 19 mars 2010, à l'occasion de la 10ème journée du Sommeil* les portes des centres de sommeil seront grandes ouvertes. Les rendez-vous de Brest, Nice et Tours...

Les CHU sont-ils en passe d’apprivoiser le sommeil ? Les insomniaques qui cherchent désespérément le repos dans les bras de Morphée seront sans doute heureux d’apprendre que les CHU peuvent traiter leurs troubles dans des unités spécialisées. Vendredi 19 mars 2010, à l’occasion de la 10ème journée du Sommeil* les portes des centres de sommeil seront grandes ouvertes. Les rendez-vous de Brest, Nice et Tours…

L’unité de sommeil du CHU de Brest les attend de 9h à 17h. Cette visite guidée se poursuivra par une Conférence-débat au Café Santé**. Une rencontre organisée à l’initiative de Viva Magazine dans la Librairie Dialogues. La parole sera donnée aux spécialistes du CHU qui aborderont les mystérieuses arcanes du sommeil, ses rythmes aux différents âges de la vie. Le public apprendra aussi à évaluer ses propres besoins et les comportements à adopter pour enfin dormir tout son saoul !

A Nice, les membres de la Fédération du Sommeil du CHU donneront une conférence grand public sur le thème « Quand le sommeil prend de l’âge ». Dormir est un plaisir qui répond au besoin de récupération des fatigues de la veille et à la programmation des activités du lendemain.
Mal dormir a un retentissement sur la veille diurne et le maintien de la vigilance pendant le jour ou lors d’activités délicates. Le problème du sommeil met en cause notamment la sécurité routière et l’adaptation professionnelle. Il touche la qualité de vie de chacun et ouvre une importante question de Santé Publique.
De 17h à 19h, les spécialistes répondront aux questions du public. Au programme : un film d’accueil sur la Fédération du sommeil du CHU de Nice. La projection sera suivie d’exposés sur : le sommeil, à quoi ça sert ? le sommeil de l’enfant et ses fragilités ; cannabis et sommeil chez l’adolescent ; insomnie, stress et traitements ; insomnie chez le sujet âgé et les médicaments.

A Tours, le Centre de Sommeil du fait partie des centres précurseurs. Créé fin 1978 par le Professeur Alain AUTRET lors de son arrivée au CHRU en tant que chef du service de Neurologie, il est le fruit d’une collaboration avec le Docteur Eric DEGIOVANNI chef du service des Explorations Fonctionnelles Neurologiques (service regroupé depuis avec la Neurologie).
L’unité comporte 3 chambres partiellement insonorisées, équipées d’un lit d’hôpital standard, d’une caméra infrarouge pour filmer le patient dans le noir, pendant la nuit et d’un micro pour capter les bruits, les cris,… pouvant exister au cours du sommeil.
450 enregistrements environ sont effectués chaque année la nuit et une centaine le jour. Les patients viennent de loin pour bénéficier de l’expertise de l’équipe : Indre et Loire, Loir et Cher, Indre, Cher, Loiret), mais aussi de la Sarthe, d’Eure et Loir…
Les examens concernent aussi bien les nourrissons que les enfants ou les adultes et toutes les pathologies du sommeil nécessitant un enregistrement : Hypersomnies, Narcolepsie, Epilepsie, Troubles respiratoires (syndrome d’apnées du sommeil), mouvements anormaux pendant le sommeil (syndrome des jambes sans repos, mouvements périodiques du sommeil), parasomnies…
L’enregistrement peut durer une nuit, deux nuits avec des tests au cours de la journée,… selon le diagnostic évoqué. Reconnu Centre de Compétences pour les Hypersomnies Rares (responsable : Docteur Brigitte LUCAS) les délais d’enregistrement sont trop longs actuellement et une demande d’augmentation d’activité est en cours.

*La journée nationale du sommeil est une initiative portée par l’Institut National de veille du sommeil et de la vigilance (INVS). Association de loi 1901 fondée en 2000 sous l’impulsion de la Société Française de Recherche et Médecine du Sommeil (SFRMS), l’Invs a pour vocation de promouvoir le sommeil et ses pathologies comme une composante de santé publique. Ses missions : sensibiliser, informer et éduquer sur les troubles du sommeil et de la vigilance. Structure fédérative et véritable interface de communication sur le sommeil en France, l’INSV s’investit depuis bientôt 10 ans pour que la place du sommeil soit reconnue à juste titre de façon individuelle et collective.

**Librairie Dialogues – Forum Roull, rue de Siam – Brest

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.