Bientôt un espace éthique pour les Pays de la Loire

Les protocoles, procédures ou situations cliniques particulières renvoient quotidiennement à un questionnement éthique. Les réponses relèvent de l'expérience, de l'expertise et aussi d'un partage de vues dans un souci d'amélioration du service rendu. Pour élargir et renforcer une réflexion éthique commune, les CHU et les Universités d'Angers et Nantes ont signé la convention constitutive de l’Espace de Réflexion Ethique (ERE) des Pays de la Loire (PL)...

Les protocoles, procédures ou situations cliniques particulières renvoient quotidiennement à un questionnement éthique. Les réponses  relèvent de l’expérience, de l’expertise et aussi d’un partage de vues dans un souci d’amélioration du service rendu. Pour élargir et renforcer une réflexion éthique commune sur les pratiques médico-soignantes, les CHU et les Universités d’Angers et Nantes ont signé  la convention constitutive de l’Espace de Réflexion Ethique (ERE) des Pays de la Loire (PL), sous l’égide de l’Agence Régionale de Santé.
Sa mise en œuvre interviendra à l’automne avec  l’installation du conseil d’orientation et la désignation du directeur de l’ERE-PL. L’ERE assurera des missions de formation, de documentation et d’information, de rencontres et d’échanges interdisciplinaires.  Observatoire des pratiques éthiques dans les domaines des sciences de la vie et de la santé, cet espace encouragera le débat public et le partage des connaissances et suscitera des initiatives.

Une réflexion enrichie par des partenariats régionaux
Cet espace de réflexion veut devenir une référence pour les professionnels,les étudiants, les usagers et les citoyens. Au-delà des quatre membres fondateurs, signataires de la convention, différents partenaires régionaux ont souhaité s’inscrire dans cette démarche et apparaître comme membres associés à l’ERE-PL : la Fédération Hospitalière de France (FHF), la Fédération des établissements hospitaliers et d’aide à la personne (FEHAP), la Fédération des Cliniques et Hôpitaux Privés de France (FHP), l’Union Régionale Interfédérale des Organismes Privés Sanitaires et Sociaux Nantes (URIOPSS), l’Institut de Cancérologie de l’Ouest (ICO), l’administration territoriale de l’INSERM et les associations « Alliance maladies rares » ainsi la Ligue contre le cancer.

Cette dynamique commune témoigne de l’importance que tient désormais la démarche éthique au sein des établissements de santé et médico-sociaux. Elle se concrétisera par la mise en œuvre de ce nouvel espace, l’installation du conseil d’orientation et la désignation du directeur de l’ERE-PL à l’automne.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Fumagilline, itinéraire d’une réapparition

L’information a été reprise par plusieurs médias. Pour soigner un jeune patient, les Hospices Civils de Lyon ont recréé un médicament disparu de la circulation : la fumagilline. Si ce dernier fait office de remède miracle, sa fabrication tient davantage de l’abnégation des équipes du CHU qui, à l’heure actuelle, se battent pour en pérenniser la production.

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.