Bientôt une consultation médecine du sport polyvalente

Jusqu'à présent en Limousin, la médecine du sport n'était accessible qu'en ville ou via des entrées directes dans les spécialités relatives à leurs traumatismes ou pathologies. Début 2010, des consultations polyvalentes de médecine du sport ouvriront sur l'hôpital Dupuytren.

Jusqu’à présent en Limousin, la médecine du sport n’était accessible qu’en ville ou via des entrées directes dans les spécialités relatives à leurs traumatismes ou pathologies. Début 2010, des consultations polyvalentes de médecine du sport ouvriront sur l’hôpital Dupuytren.

Quel est le point commun entre un Limousin voulant valider ses aptitudes avant de pratiquer un sport, un autre sportif suivi pour ses douleurs ou en rééducation suite à une traumatologie, ou encore recevoir des recommandations santé et sport ?

Ils n’ont aujourd’hui qu’une alternative : aller chez un médecin du sport en ville ou entrer directement par le service de spécialité (pathologie respiratoire, orthopédie…) à l’hôpital.

A compter du début d’année prochaine, ils pourront aussi consulter le service de médecine du sport polyvalente au CHU de Limoges. Ces consultations organisées au 2ème sous-sol de l’hôpital Dupuytren présentent plusieurs avantages :
– un accès facilité au plateau technique et aux professionnels spécialistes du CHU
– une orientation optimisée du patient pour le suivi de ses problèmes médicaux

La mise en place de ce réseau ville-hôpital offre un point d’entrée simplifié pour un accès à des soins pluri-disciplinaires. Elle réduira les temps actuels pour avoir certains bilans accélérant en même temps le début des traitements.

Cette consultation sera tenue par des médecins du sport de ville réputés dans cette spécialité et habitués à suivre les formations professionnelles liées à leur expertise.

Il s’agira de la seule consultation de médecine du sport polyvalente en milieu hospitalier pour la région Limousin. Une initiative qui s’inspire des organisations d’autres établissements tels que les CHU de St Etienne ou Toulouse.

Un numéro de téléphone dédié sera ouvert début 2010 pour que les patients, sportifs occasionnels ou professionnels, et les clubs, petits ou grands, puissent solliciter ces consultations.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Fumagilline, itinéraire d’une réapparition

L’information a été reprise par plusieurs médias. Pour soigner un jeune patient, les Hospices Civils de Lyon ont recréé un médicament disparu de la circulation : la fumagilline. Si ce dernier fait office de remède miracle, sa fabrication tient davantage de l’abnégation des équipes du CHU qui, à l’heure actuelle, se battent pour en pérenniser la production.

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.