Bilan 2000 du Contrat d’objectifs et de moyens

Des centaines de réalisations(1) pour des soins de qualité au CHRU et dans la région. Le Conseil d'Administration du CHRU de Lille a approuvé ce matin le bilan 2000 de la mise en oeuvre du Contrat d'Objectifs et de moyens 1999-2003, signé en février 2000 avec l'Agence Régionale de l'Hospitalisation. Comme il s'y est engagé, le CHRU suit et évalue chaque année l'ensemble des réalisations mises en place pour atteindre les 4 principaux objectifs(2) du Contrat.

Ainsi, depuis un an et demi, Le CHRU a travaillé à renforcer l’offre de soins régionale, par le transfert et le partage de compétences :

· 3 pôles hospitalo-universitaires de partage sont en cours de constitution : Pôle neuro-chirurgical à Valenciennes, Pôle périnatal de niveau III à Calais, Pôle de chirurgie infantile à Lens.

· des postes d’assistants spécialistes ont été créés en gynéco obstétrique à Calais, en pneumologie à Valenciennes ,en psychiatrie à Douai, en stomatologie à Arras, et d’autres sont en projet dans plusieurs disciplines à Roubaix, Lens, Valenciennes, Dunkerque et Calais.

· 207 conventions de partage de temps médical sont effectives entre le CHU et les CH de la région

· les coopérations se sont développées avec les centres hospitaliers de Valenciennes, Arras, Lens, Boulogne, Calais, Dunkerque, Roubaix et Tourcoing, le Centre Oscar Lambret et la Clinique Lille Sud

· 27 réseaux de soins et coopérations médicales sont opérationnels, dans de nombreux domaines : naissance, sclérose en plaque, pompes à insulines portables, Assistance Médicale à la Procréation, SAMU-SMUR?etc.

La recherche a été encouragée

· Un institut de médecine prédictive et de recherche thérapeutique est inscrit au contrat de plan Etat-Région
· 24 équipes de recherche sont « labellisées » au niveau national
· 1900 patients ont participé aux essais cliniques en 2000
· Participation à 7 programmes de recherche européens, partenariat avec Genfit, Génopole
· 10 brevets déposés

Le projet médical a renforcé le rôle de recours du CHRU, en permettant à nombreux patients de bénéficier de soins et de techniques innovants

Pose de 46 stengrafs, 90 défibrillateurs, 126 greffes de cellules souches hématopoïétiques, 4 pompes à insulines implantables ; 362 patients ont bénéficié de nouvelles techniques neurochirurgicales, 31 de la nutrition parentérale à domicile ; développement des alternatives à la chirurgie cardiovasculaire, renforcement des soins intensifs en cardiologie, de l’unité de transplantations d’organes, développement du réseau de prélèvements multi-organes, ouverture d’une consultation d’hémophilie, développement de la neuro-oncologie, de l’hémato-oncologie pédiatrique, du centre de diagnostic anté natal, de la néonatalogie, de la prise en charge de la douleur, de la nutrition artificielle, des soins palliatifs

De nombreuses actions ont permis à tous un égal accès à des soins de qualité :

Près de 1500 actes sociaux effectués (mise en place de la Couverture Maladie, d’un dossier social informatisé)
Partenariat avec les acteurs sociaux (associations)
200 chantiers qualité en cours, engagement dans la procédure d’accréditation, mesure de la statisfaction des patients, mise en assurance qualité de 12 laboratoires, de la filière logistique hôtelière.

Le volet social est fondé sur la recherche « d’un mieux-vivre au travail » :

Création d’une équipe commune de remplacements de 143 postes, mise en place d’un plan de réintégration après longue maladie, programme de soutien de l’encadrement, et 7 plans d’action en cours ; créations d’emplois : 27,3 postes non médicaux (en équivalent temps plein) et 10 postes médicaux

Le CHRU poursuit la modernisation de sa gestion pour la qualité des soins et la maîtrise du budget :
accélération du programme de modernisation des établissements de soins ( 266 millions de francs investis en 2000 en infrastructures et en équipements ), modernisation du Système d’Information au bénéfice des utilisateurs, développement de la gestion de proximité?

(1)(2)dossiers de presse consultables sur le site internet du CHRU www.chru-lille.fr rubrique « Quoi de neuf », puis « information presse », et « dossiers de presse » . Septembre 2001 : bilan 2000 de la mise en ?uvre du Contrat d’Objectifs et de moyens / Février 2000 : signature du Contrat d’Objectifs et de moyens

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dépistage du mélanome : ce scanner crée un avatar numérique de la peau 

Il y a quelques semaines, le Vectra 3D prenait ses quartiers dans le tout nouveau centre de dépistage automatisé du mélanome Marseille, situé à l’hôpital de la Conception (AP-HM). Concrètement, il permet à un patient qui aurait de nombreux grains de beauté de voir l’ensemble de sa peau scannée en images haute définition et reconstituée sous la forme d’un avatar numérique. Une avancée importante dans le dépistage du mélanome, véritable problème de santé publique. Reportage.

Quartiers nord de Marseille : un centre de santé unique rattaché à l’AP-HM

Nous avions déjà entendu Michel Rotilly parler du centre de santé des Aygalades, structure multidisciplinaire rattachée à l’AP-HM. C’était au mois de mai à Paris. La fracture territoriale entre les quartiers nord et le reste de la cité phocéenne, illustrée entre autres par un taux élevé de mortalité durant la crise du COVID, avait servi de préambule à la présentation du centre, unique en son genre. Deux mois plus tard, nous le retrouvons sur place pour en comprendre le fonctionnement et les enjeux au quotidien. Entretien.

Céline Meguerditchian : “la médecine d’urgence à l’hôpital public est devenu un combat au quotidien”

Lorsque nous rencontrons Céline Meguerditchian dans son bureau, nous savons déjà que l’interview ne sera pas un entretien fleuve. Car pour celle qui a été nommée cheffe des urgences adultes de la Timone (AP-HM) il y a six mois, le temps est un luxe. Entre les appels qui ne s’arrêtent jamais, elle aura néanmoins réussi à nous parler durant une vingtaine de minutes de sa mission, du fonctionnement d’un service en sous-effectif qui doit compter sur des docteurs junior en plein été, et de ce qui fait de la médecine d’urgence à l’hôpital public est devenu « un combat » au quotidien.

Gaétan Basile, taulier tranquille des ECN

Et dire qu’à quelques heures près, on aurait pu le rater. Ciao Bordeaux, bonjour Capbreton ! Tout cela pour une histoire de vacances bien méritées après une sixième année de médecine particulièrement dense. Silhouette longiligne et sourire réservé, Gaetan Basile incarne plutôt bien la force tranquille. Lorsqu’on le retrouve pour parler de sa première place aux concours des ECNi sur plus de 9000 candidats, le Landais de 23 ans, auréolé de la réussite, répond avec calme et simplicité. Sans jamais s’enflammer.

Fumagilline, itinéraire d’une réapparition

L’information a été reprise par plusieurs médias. Pour soigner un jeune patient, les Hospices Civils de Lyon ont recréé un médicament disparu de la circulation : la fumagilline. Si ce dernier fait office de remède miracle, sa fabrication tient davantage de l’abnégation des équipes du CHU qui, à l’heure actuelle, se battent pour en pérenniser la production.