Biologie : Des examens plus fiables et plus rapides avec la nouvelle plate forme de Diagnostic Biologique Automatisé (DBA)

Plus de 140 types d’examens biologiques proposés, 10 000 résultats livrés par jour, 11 automates de haut débit, un fonctionnement non stop 24h sur 24 et 7 jours sur 7… Unique en France, la plateforme de Diagnostic Biologique Automatisé (DBA) de l’hôpital Saint-Louis (AP-HP) est le résultat d’avancées considérables en matière d’organisation, de mutualisation et d’automatisation des analyses de biologie. Grâce à cette chaîne robotisée, les patients disposeront d’un diagnostic plus précoce : les bilans standards de biochimie sont réalisés en 45 mn voire en 40 mn pour les services d'urgences. Et 80% des résultats des analyses sont disponibles en moins d'une heure.

Plus de 140 types d’examens  biologiques  proposés, 10 000 résultats livrés par jour,  11 automates de haut débit, un fonctionnement non stop 24h sur 24 et 7 jours sur 7… Unique en France, la plateforme de Diagnostic Biologique Automatisé (DBA) de l’hôpital Saint-Louis (AP-HP) est le résultat d’avancées considérables en matière d’organisation, de mutualisation et d’automatisation des analyses de biologie. Grâce à cette chaîne robotisée, les patients disposeront d’un diagnostic plus précoce : les bilans standards de biochimie sont réalisés en 45 mn voire en 40 mn pour les services d’urgences. Et 80% des résultats des analyses sont disponibles en moins d’une heure.
Cette installation présente bien d’autres avantages : la diminution des délais d’attente dans des conditions optimisées et homogènes de traçabilité, de sécurité et de qualité analytique. Quant aux analyses, elles sont effectuées sur des quantités de prélèvements beaucoup plus faibles, ce qui diminue aussi le nombre de tubes prélevés par patient.
La plateforme DBA  mutualise l’ensemble des activités automatisées de Biologie pour des prélèvements de Biochimie, Hématologie et Hémostase, Virologie, Immunologie et Pharmacologie. Elle intègre l’accueil centralisé de Biologie ainsi que l’arrivée du réseau de transport interne des prélèvements qui se fait par pneumatique (réseau de tubes à air comprimé). Elle organise l’enregistrement et le tri de tous les prélèvements, et assure les relais informatiques avec les systèmes d’information des différents laboratoires de l’hôpital pour la transmission des fiches patients et des résultats d’analyse.
De la réorganisation des locaux à la réalisation des travaux, de la mise en place du réseau de transport des prélèvements par pneumatique à l’implantation des automates et des systèmes d’information, ce projet piloté  par le Dr Dominique Vitoux,  a été conçu  avec les cadres de laboratoires , il a également impliqué des agents, des techniciens, des biologistes et des chefs de service de toutes les disciplines de Biologie.

Lors de l’ inauguration de la plateforme lundi 7 novembre 2011, Mireille Faugère, Directrice générale de l’AP-HP s’est engagée à «maintenir et développer une biologie hospitalo-universitaire innovante et de qualité, en lien avec la recherche et ce, dans un contexte en forte évolution marqué par la réforme de la biologie médicale définie par l’ordonnance du 13 janvier 2010».

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.