Bordeaux : 1er au palmarès 2019 des hôpitaux

Le CHU de Bordeaux, meilleur établissement public de France sur 582 hôpitaux étudiés dans le palmarès du Point, se réjouit de cette 1ère place qui "traduit l’excellence de ses équipes médicales, soignantes et hospitalières et aussi la qualité du travail quotidien au service de la population bordelaise et de la Nouvelle-aquitaine". La régularité de ses bons résultats est à souligner. Le CHU a été classé trois fois 1er sur les quatre dernières années et se maintient sur le podium depuis 17 ans.

Le CHU de Bordeaux, meilleur établissement public de France sur 582 hôpitaux étudiés dans le palmarès du Point, se réjouit de cette  1ère place qui "traduit l’excellence de ses équipes médicales, soignantes et hospitalières et aussi la qualité du travail quotidien au service de la population bordelaise et de la Nouvelle-aquitaine". La régularité de ses bons résultats est à souligner. Le CHU a été classé trois fois 1er sur les quatre dernières années et se maintient sur le podium depuis 17 ans. 

Les atouts du CHU de Bordeaux

  • la grande homogénéité dans la qualité des soins : tous les services peuvent être conseillés sans réserve ;
  • la qualité, non seulement des médecins et des personnels soignants, enseignants, sociaux et de gestion ;
  • l’impulsion donnée depuis plusieurs années à la recherche, en en faisant l’orientation première du projet d’établissement. Avec pour résultats cette année, la 4ème place nationale au palmarès des publications dans les grandes revues médicales internationales ; la 3ème place nationale au palmarès des contrats avec l’industrie pharmaceutique et la 2ème place nationale, ex aequo avec les Hospices Civils de Lyon, au palmarès des appels à projets nationaux du Ministère de la santé. "Développer la recherche imprime une rigueur qui se traduit en qualité des soins." expliquent les responsables. 

Le CHU de Bordeaux parmi les 5 premiers dans 33 spécialités médicales et chirurgicales  
1ère place

  • Chirurgie du dos – Pellegrin (1ère place depuis 2008)
  • Tumeurs du cerveau – Pellegrin
  • Stimulateurs cardiaques – Haut-Lévêque
  • Urgences traumatologiques – Pellegrin
  • Traumatisme crânien – Pellegrin
  • Glandes salivaires – Pellegrin

 2ème place

  • Chirurgie des artères – Pellegrin
  • Cancer du rein – Pellegrin
  • Cancer du foie ou du pancréas – Haut-Lévêque
  • Cancer de l’estomac ou de l’œsophage – Haut-Lévêque
  • Cancer du côlon ou de l’intestin – Haut-Lévêque 

3ème place

  • Chirurgie de la cornée – Pellegrin
  • Leucémie de l’enfant et de l’adolescent – Pellegrin
  • Chirurgie cardiaque –Haut-Lévêque
  • Chirurgie du rectum – Haut-Lévêque

 4ème place

  • Urgence de la main – Pellegrin
  • Chirurgie de l’hypophyse – Pellegrin
  • Cancer ORL – Pellegrin
  • Epilepsie de l’adulte – Pellegrin
  • Chirurgie maxillo-faciale – Pellegrin
  • Lymphome pédiatrique – Pellegrin
  • Hypertension artérielle – Saint-André
  • Adénome de la prostate – Pellegrin
  • Traumatologie de la face – Pellegrin
  • Audition – Pellegrin

 5ème place

  • Chirurgie de la cheville – Pellegrin
  • Cancer du rein de l’enfant et de l’adolescent – Pellegrin
  • Infarctus du myocarde – Haut-Lévêque
  • Calculs urinaires – Pellegrin
  • Neurinome – Pellegrin
  • Rétine – Pellegrin
  • Chirurgie dentaire et orale – Pellegrin
  • Leucémie de l’adulte – Haut-Lévêque

Méthodologie du Point
Le palmarès s’appuie sur une enquête menée auprès des établissements publics ou privés à but non lucratif et des établissements privés à but commercial ; 307 hôpitaux et 352 cliniques ont répondu aux questions portant sur 76 disciplines médicales et 44 disciplines chirurgicales. L’autre source utilisée est l’analyse des bases de données du programme de médicalisation des systèmes d’information (PMSI).

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.