Bordeaux : 1er CHU à signer un contrat de performance

Le 22 juillet 2010, Bordeaux a signé un contrat de performance avec l'ARS (Agence Régionale de Santé) et l'ANAP (Agence Nationale d'Appui à la Performance des établissements de santé et médico-sociaux) ; le premier passé avec un CHU ! Son plan d'actions porte sur la qualité des soins et la prise en charge des usagers, les conditions de travail et la performance opérationnelle et financière.

Le 22 juillet 2010, Bordeaux a signé un contrat de performance avec l’ARS (Agence Régionale de Santé) et l’ANAP (Agence Nationale d’Appui à la Performance des établissements de santé et médico-sociaux) ; le premier passé avec un CHU ! Son plan d’actions porte sur la qualité des soins et la prise en charge des usagers, les conditions de travail et la performance opérationnelle et financière.

La signature de ce contrat s’est faite en présence de Madame Roselyne Bachelot-Narquin, ministre de la Santé et des Sports, d’Alain Juppé, président du conseil de surveillance du CHU de Bordeaux et maire de la ville, du directeur général de l’ANAP, Christian Anastasy, de la directrice générale de l’ARS, Nicole Klein, et du directeur général du CHU de Bordeaux, Alain Hériaud.

L’amélioration de la performance constitue un axe de progrès du CHU de Bordeaux dans lequel l’ensemble de la communauté hospitalière s’est inscrite depuis de nombreuses années, autant dans le déploiement de ses orientations stratégiques, que dans la gestion de ses activités au quotidien, avec la volonté affirmée d’améliorer la pertinence et la qualité des prestations servies au patient ainsi que les conditions de travail des personnels.

Le projet de performance « est un plan d’actions, élaboré collectivement, qui vise à améliorer la performance globale de l’établissement à travers trois leviers : la qualité des soins et de la prise en charge des usagers, les conditions de travail et la performance opérationnelle et financière », a rappelé Roselyne Bachelot lors de la signature du contrat du CHU de Bordeaux.

« L’amélioration de la performance est « au coeur » du projet managérial 2011-15 qui constituera l’un des volets du projet d’établissement du CHU en cours de finalisation », souligne Alain Hériaud.

Le contrat de Performance du CHU de Bordeaux s’articule autour de sept thèmes
– le développement de « l’excellence opérationnelle » des pôles
– l’amélioration de l’adéquation des lits aux besoins et l’amélioration de leur gestion
– l’accessibilité aux équipements lourds d’imagerie
– le développement de l’activité externe des laboratoires
– l’optimisation de l’accueil administratif du patient et de la chaîne de facturation
– l’optimisation de la fonction ressources humaines
– l’aide au pilotage de la performance, permettant au CHU de disposer d’un véritable tableau de bord de pilotage stratégique.

La force du CHU de Bordeaux réside aussi dans l’intégration à temps plein d’une personne dédiée depuis maintenant 2 ans à ce dossier.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Fumagilline, itinéraire d’une réapparition

L’information a été reprise par plusieurs médias. Pour soigner un jeune patient, les Hospices Civils de Lyon ont recréé un médicament disparu de la circulation : la fumagilline. Si ce dernier fait office de remède miracle, sa fabrication tient davantage de l’abnégation des équipes du CHU qui, à l’heure actuelle, se battent pour en pérenniser la production.

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.