Bordeaux crée le parcours du Triton qui conjugue santé, bien-être et biodiversité

Pédagogique et thérapeutique, le parcours du Triton serpente au cœur du domaine de l’hôpital Haut-Lévêque. Cet écosystème humide réputé pour sa biodiversité abrite de nombreuses espèces, tritons marbrés, salamandres, rainettes vertes, les libellules ou les mésanges bleues. Sous l'impulsion du CHU de Bordeaux, cette mosaïque de milieux naturels a été aménagée pour les personnes suivies en cardiologie et en endocrinologie-diabétologie. Aujourd'hui, l'espace est ouvert à tous les patients et au grand public, à tous les amoureux de la nature qui désirent découvrir autrement l’hôpital et son cadre de vie.

Pédagogique et thérapeutique, le parcours du Triton serpente au cœur du domaine de l’hôpital Haut-Lévêque. Cet écosystème humide réputé pour sa biodiversité abrite de nombreuses espèces, tritons marbrés, salamandres, rainettes vertes, les libellules ou les mésanges bleues. Sous l’impulsion du CHU de Bordeaux, cette mosaïque de milieux naturels a été aménagée pour les personnes suivies en cardiologie et en endocrinologie-diabétologie. Aujourd’hui, l’espace est ouvert à tous les patients et au grand public, à tous les amoureux de la nature qui désirent découvrir autrement l’hôpital et son cadre de vie.
Un projet multi partenarial
Ce parcours est le fruit d’une co-construction interne avec les professionnels du soin (médecins et équipes soignantes de cardiologie, d’endocrinologie, de diabétologie, d’hépato-gastro-entérologie, de nutrition), des espaces verts et des ateliers techniques, de la direction du groupe hospitalier Sud. Cette initiative est également le résultat d’un partenariat noué avec les acteurs du territoire et plus particulièrement la ville de Pessac pour son expertise technique, l’Université de Bordeaux avec la collaboration d’étudiants pour l’élaboration du plan de gestion et le suivi des espèces, le chantier d’insertion Bati’action pour les travaux paysagers et d’aménagements ou encore l’association Terre d’ADELES qui propose également un parcours pédagogique (en connexion avec celui de l’hôpital).
Le projet a bénéficié du soutien financier de la Fondation LISEA Biodiversité (concessionnaire de la LGV Tours-Bordeaux), du Conseil départemental de la Gironde et de la Ligue contre le cancer Gironde.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

CHU de Clermont-Ferrand : une pré-plainte pour dire stop aux violences conjugales

L’an dernier, un dispositif de pré-plainte simplifiée a été mis en place aux urgences de Gabriel Montpied, afin de venir en aide aux victimes de violences conjugales. Un an après, les soignants impliqués continuent d’en affiner le contenu pour plus d’efficacité. A travers ce long format, Réseau CHU revient sur la genèse de cette PPS à l’hôpital et, à travers elle, sur l’ampleur d’un phénomène de société qui touche essentiellement les femmes.

Maternité écologique : « il y avait une volonté des soignants de changer les pratiques »

Le 18 décembre 2021, la maternité du CHU de Clermont-Ferrand est devenue la première maternité de type III écoresponsable de France. Depuis, plusieurs actions et protocoles dans la prise en charge de la mère et du nourrisson ont été mis en place par ses équipes. De quels sujets parle-t-on et qu’ont-ils d’écoresponsable ? La réponse avec Emilie Blanchet, sage-femme coordinatrice du projet.