Cadeaux de Noël : CANALSAT offre TéléTOON et PLANETE aux 6 000 enfants hospitalisés – une 1ère en France

Chambre TV en chirurgie pédiatrique du CHR d'OrléansLe 14 décembre 2010, CANALSAT et le CHR d'Orléans entérinent le 1er accord de mise à disposition gratuite de TéléTOON et PLANETE dans les services de pédiatrie du CHR d'Orléans. Les 6 000 enfants hospitalisés chaque année au CHR retrouveront les Minijusticiers, Lucky Luke et Hotwheels, héros de Télétoon et les grands horizons de Planète dans leurs chambres et dans les salles d'attente et de jeux. Un beau cadeau de Noël qui durera toute l'année et une manière d'oublier un temps l'hôpital en se plongeant dans un univers familier et distrayant. Nul besoin de débourser quoi que ce soit pour bénéficier de cette offre : la diffusion gratuite des deux chaînes a été conclue dans le cadre d'un partenariat original entre la Direction des Marchés professionnels CANAL + et CANALSAT et le CHR d'Orléans.
Cliquer pour agrandirLe 14 décembre 2010, CANALSAT et le CHR d’Orléans entérinent le 1er accord de mise à disposition gratuite de TéléTOON et PLANETE dans les services de pédiatrie du CHR d’Orléans. Les 6 000 enfants hospitalisés chaque année au CHR retrouveront les Minijusticiers, Lucky Luke et Hotwheels, héros de Télétoon et les grands horizons de Planète dans leurs chambres et dans les salles d’attente et de jeux. Un beau cadeau de Noël qui durera toute l’année et une manière d’oublier un temps l’hôpital en se plongeant dans un univers familier et distrayant. Nul besoin de débourser quoi que ce soit pour bénéficier de cette offre : la diffusion gratuite des deux chaînes a été conclue dans le cadre d’un partenariat original entre la Direction des Marchés professionnels CANAL + et CANALSAT et le CHR d’Orléans.

A travers cet accord CANALSAT rend hommage à l’engagement du CHR d’Orléans dans le domaine audiovisuel. Précurseur, le CHR dispose en effet d’un service audiovisuel depuis 1988. C’est aussi un des rares hôpitaux à gérer lui-même son parc de TV depuis 2006, à disposer de 26 chaînes, d’une chaîne interne et d’une radio FMR qui diffuse 15 jours par an des programmes originaux lors de la fête de la musique et à Noël.

Le CHR d’Orléans propose aussi à ses patients une palette de services multimédia : room service (très rare dans les établissements de soins), chaîne interne HTV dédiée au CHR et en accès libre.

La coopération CANALSAT /services pédiatriques du CHR récompense aussi l’attention portée par les équipes à la qualité de vie et au bien-être des enfants hospitalisés âgés de 0 à 16 ans. Au CHR, ils bénéficient de séances d’animation dispensées par des éducatrices, d’un suivi scolaire grâce à l’école à l’hôpital et aux enseignants détachés de l’Académie. Lorsqu’ils souhaitent se distraire, les jeunes patients n’ont qu’à pousser la porte des deux salles de jeux ou de l’espace culturel qui accueillent de nombreux artistes ? musiciens du conservatoire, rire médecin, marionnettistes, artistes plasticiens…

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Fumagilline, itinéraire d’une réapparition

L’information a été reprise par plusieurs médias. Pour soigner un jeune patient, les Hospices Civils de Lyon ont recréé un médicament disparu de la circulation : la fumagilline. Si ce dernier fait office de remède miracle, sa fabrication tient davantage de l’abnégation des équipes du CHU qui, à l’heure actuelle, se battent pour en pérenniser la production.

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.