Caen habille de street art son tunnel des ambulances

550 m2 de fresques, signées par 13 artistes graffeurs, donnent des couleurs à ce lieu de passage et réchauffent l'accueil des patients qui arrivent au CHU Caen Normandie en ambulance.
550 m2 de fresques, signées par 13 artistes graffeurs, donnent des couleurs à ce lieu de passage et réchauffent l’accueil des patients qui arrivent au CHU Caen Normandie en ambulance. 
Ils signent LORD, LOPEZ-VEGA, EVOK, Pierre BURNEL, SABéPAT, KMU, SEMOR, KONU, ADDE, DHOA, WAEL EID, MOOKIMAX et TRAMS. Ils sont originaires de la région caennaise, mais aussi de Boulogne sur mer, Nantes, Dieppe, Rouen…  Ces 13 artistes ont œuvré tout le dernier week-end de septembre pour illuminer sur ses 130 mètres de long la galerie des ambulances. 
« Cultiver un futur, clairière, oasis, traversée, nouveau ciel de Caen » sont les 4 sujets d’inspiration qui étaient proposées à ces street-artistes pour relever le défi. Ces thèmes font échos aux axes de travail développés par AIA Architectes, maître d’œuvre du projet de construction du Nouveau CHU de Caen Normandie. Un projet culturel qui fait le lien entre le CHU de Caen Normandie et le projet de reconstruction à venir. 
Le résultat est haut en couleurs : 13 tableaux offrent aujourd’hui vie et luminosité à ce lieu d’accueil et de passage. Quelques extraits…

Oeuvre de l’artiste ADDE

Oeuvre de l’artiste DHOA

Oeuvre de l’artiste KONU

Oeuvre de l’artiste LORD

Oeuvre de l’artiste MOOKIMAX

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.