Cancer colorectal : nouvelle approche thérapeutique à la Timone

Spécialisé dans les cancers du colon et du rectum, le service de chirurgie digestive de la Timone développe des techniques chirurgicales de pointe et un suivi sur mesure pour chaque patient.

Spécialisé dans les cancers du colon et du rectum, le service de chirurgie digestive de la Timone développe des techniques chirurgicales de pointe et un suivi sur mesure pour chaque patient.

La chirurgie représente le principal traitement du cancer colorectal. Réservées à des équipes expérimentées, ces interventions requièrent une spécialisation approfondie dans certains gestes chirurgicaux. Seules les équipes très bien entraînées atteignent un taux de guérison élevé.

Stratégie thérapeutique innovante

La stratégie thérapeutique s’appuie sur la multidisciplinarité des équipes médicales et sur une coordination étroite entre elles. Pas moins de cinq services interviennent : les services de chirurgie, d’oncologie digestive, de radiothérapie et les laboratoires de biologie oncologique et d’anatomie pathologique. Ce regroupement, en un seul lieu, de compétences et de technicité en oncologie digestive permet de traiter les cas les plus complexes de façon immédiate, précise et efficace.

Caractéristique propre au CHU, ce fonctionnement rend possible l’élaboration d’un plan personnalisé de soins conforme aux traitements les plus avancés. Grâce à un programme thérapeutique associé à un planning « sur mesure », chaque bénéficie de traitements plus rapides ce qui augmente ses chances de guérison.

La psycho-oncologie : une nécessité

La maladie étant source de souffrance physique mais aussi psychologique, le service de chirurgie digestive propose un soutien psychologique prodigué par des spécialistes en psycho-oncologie, à tous les stades de la maladie. Cet accompagnement intervient au chevet du malade ou en consultation.

Depuis début 2008, le service de chirurgie digestive de la Timone a réalisé 1654 actes, dont 184 interventions chirurgicales, le plus souvent par coelioscopie.

Le cancer colorectal en France
Responsable de près de 17 000 décès par an, le cancer colorectal est la deuxième cause de décès par cancer après le cancer du poumon. Il touche en majorité les hommes.

Contact : Pr Igor SIELEZNEFF
Service de Chirurgie digestive – Hôpital de la Timone Adultes
04 91 38 47 83
igor.sielezneff@ap-hm.fr

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.