Cancer. Curithérapie haut débit : un plus pour le confort des patientes

Le CHRU de Brest vient de se doter d'un nouvel équipement NUCLETRON de curiethérapie haut débit utilisé au sein du service de radiothérapie-oncologie de l'Institut de Cancérologie et d'Hématologie pour le traitement des cancers de l'utérus ou de l'endomètre.

Le CHRU de Brest vient de se doter d’un nouvel équipement NUCLETRON de curiethérapie haut débit utilisé au sein du service de radiothérapie-oncologie de l’Institut de Cancérologie et d’Hématologie pour le traitement des cancers de l’utérus ou de l’endomètre.

Cette nouvelle technique de curiethérapie Haut débit, représente un progrès incomparable pour les patientes prise en charge. La curiethérapie bas débit précédemment utilisée, nécessitait en effet que la personne reste isolée et allongée immobile pendant plusieurs jours. Aujourd’hui, ce nouvel équipement allège considérablement les séances de radiothérapie en les réduisant à quelques minutes et en les espaçant de plusieurs jours.

La curiethérapie est une technique d’irradiation qui applique la dose souhaitée rayons directement au contact de la tumeur ce qui permet d’épargner les tissus sains comme le rectum, la vessie et l’intestin. Cette technique nécessite un repérage très précis par scanner de la zone à irradier afin d’épargner les organes à risque. Une reconstitution des organes en 3D est effectuée par un radiophysicien afin de réaliser la dosimétrie tridimensionnelle. Le service de radiothérapie disposera dès 2011, de son propre scanner
dédié.
D’autres indications comme les cancers de l’oesophage, et de la prostate vont être proposées dans un avenir proche.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

CHU de Clermont-Ferrand : une pré-plainte pour dire stop aux violences conjugales

L’an dernier, un dispositif de pré-plainte simplifiée a été mis en place aux urgences de Gabriel Montpied, afin de venir en aide aux victimes de violences conjugales. Un an après, les soignants impliqués continuent d’en affiner le contenu pour plus d’efficacité. A travers ce long format, Réseau CHU revient sur la genèse de cette PPS à l’hôpital et, à travers elle, sur l’ampleur d’un phénomène de société qui touche essentiellement les femmes.

Maternité écologique : « il y avait une volonté des soignants de changer les pratiques »

Le 18 décembre 2021, la maternité du CHU de Clermont-Ferrand est devenue la première maternité de type III écoresponsable de France. Depuis, plusieurs actions et protocoles dans la prise en charge de la mère et du nourrisson ont été mis en place par ses équipes. De quels sujets parle-t-on et qu’ont-ils d’écoresponsable ? La réponse avec Emilie Blanchet, sage-femme coordinatrice du projet.