Cancer de la peau : un duathlon de 700 km relie Grenoble à Bordeaux

629 km à vélo et 65 km à pied, l’association «Duathlon contre le mélanome» en lien avec les équipes médicales du service de dermatologie du CHU de Bordeaux a invité les sportifs à prendre part à cette épreuve d’endurance qui relie Grenoble à Bordeaux. En plein été, il est crucial de sensibiliser le public à la nécessite de se protéger des rayons du soleil à l’origine de 9 500 nouveaux cas de cancers de la peau en France chaque année. Et au-delà du message de prévention, l’association entend aussi soutenir la recherche en reversant les fonds recueillis tout au long de la course. Le départ a été donné place Sainte Eulalie à Bordeaux devant l’hôpital Saint-André du CHU de Bordeaux, samedi 17 août 2013.

629 km à vélo et 65 km à pied, l’association «Duathlon contre le mélanome» en lien avec les équipes médicales du service de dermatologie du CHU de Bordeaux a invité les sportifs à prendre part à cette épreuve d’endurance qui relie Grenoble à Bordeaux. En plein été, il est crucial de sensibiliser le public à la nécessite de se protéger des rayons du soleil à l’origine de 9 500 nouveaux cas de cancers de la peau en France chaque année. Et au-delà du message de prévention, l’association entend aussi soutenir la recherche en reversant les fonds recueillis tout au long de la course. Le départ a été donné place Sainte Eulalie à Bordeaux devant l’hôpital Saint-André du CHU de Bordeaux, samedi 17 août 2013.

Forme la plus grave de cancer cutané, le mélanome est causé par une exposition intense au soleil.  En France, 9 500 nouveaux patients sont diagnostiqués chaque année. 20% d’entre eux développeront des métastases et devront être traités par chimiothérapie. Malgré des avancées récentes dans les traitements (thérapies ciblées et immunothérapie), la recherche scientifique reste un enjeu majeur d’amélioration du pronostic de ces patients.

Le mélanome : un traitement spécifique au CHU de Bordeaux
L’équipe de l’unité d’oncologie dermatologique de l’hôpital Saint-André – CHU de  Bordeaux (Pr Alain Taieb chef de service, Dr Thomas Jouary praticien hospitalier) est fortement impliquée dans la prise en charge des cancers de la peau (mélanome, carcinomes, cancers rares), à travers le dépistage, le traitement et la recherche sur les nouveaux traitements en chimiothérapie. L’équipe a noué de nombreux partenariats avec des centres experts nationaux et internationaux.

Au CHU de Bordeaux, 752 patients d’une moyenne d’âge de 63,4 ans ont été hospitalisés en 2011 pour cette pathologie.
Plus d’information : http://www.chu-bordeaux.fr/chub/patient/prise-en-charge-du-cancer/les-differents-cancers-pris-en-charge-au-chu/

En savoir plus sur l’association « Duathlon contre le mélanome »
Touchés par la perte d’un proche atteint d’un mélanome, Fabrice et Jean-François Wasterlain de l’association ‘Duathlon contre le mélanome’ et leur équipe, organisent un duathlon contre le mélanome. Ils œuvrent en collaboration avec le Dr Thomas Jouary du CHU de Bordeaux à la tête du conseil scientifique de l’association.
 www.vaincrelemelanome.fr

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

CHU de Clermont-Ferrand : une pré-plainte pour dire stop aux violences conjugales

L’an dernier, un dispositif de pré-plainte simplifiée a été mis en place aux urgences de Gabriel Montpied, afin de venir en aide aux victimes de violences conjugales. Un an après, les soignants impliqués continuent d’en affiner le contenu pour plus d’efficacité. A travers ce long format, Réseau CHU revient sur la genèse de cette PPS à l’hôpital et, à travers elle, sur l’ampleur d’un phénomène de société qui touche essentiellement les femmes.

Maternité écologique : « il y avait une volonté des soignants de changer les pratiques »

Le 18 décembre 2021, la maternité du CHU de Clermont-Ferrand est devenue la première maternité de type III écoresponsable de France. Depuis, plusieurs actions et protocoles dans la prise en charge de la mère et du nourrisson ont été mis en place par ses équipes. De quels sujets parle-t-on et qu’ont-ils d’écoresponsable ? La réponse avec Emilie Blanchet, sage-femme coordinatrice du projet.