Cancer de l’enfant: Perlacolor, un collier pour témoigner

Perlacolor c’est le beau projet de toute l’équipe d’oncologie pédiatrique porté par Delphine Consani, éducatrice de jeunes enfants au CHU de Nantes

Le collier Perlacolor, c’est le beau projet de toute l’équipe d’oncologie pédiatrique porté par Delphine Consani, éducatrice de jeunes enfants au CHU de Nantes.
Une perle pour un scanner, une autre pour la première rencontre avec les clowns ou une troisième pour une cure de chimio. Le collier Perlacolor raconte l’histoire de la maladie de l’enfant, ce qu’il vit, ce qu’il a traversé, ce qu’il a réussi à faire et toutes les étapes de son traitement matérialisées par des perles.
Perlacolor a été lancé dans le service en mai 2018. «C’est une véritable aide thérapeutique, l’enfant se rend compte du chemin parcouru et du traitement qui avance, le collier le rend visible et donne un sens à ce qu’il vit, témoigne Delphine Consani. Il lui offre un moyen de communiquer sur sa maladie et de prendre le contrôle de situations plus ou moins difficiles qu’il a vécues. L’enfant témoigne de son parcours avec fierté, il voit ce qu’il a accompli, se sent plus en confiance et il est encouragé pour faire face aux soins à venir»

60 colliers réalisés et autant de parcours de jeunes patients symbolisés

Depuis mai 2018, ce sont environs 60 colliers qui ont été réalisés par toute l’équipe et autant de perles enfilées par les enfants ou les parents, symboles de toutes ces étapes franchies.
Perlacolor c’est aussi une logistique et une organisation pour les équipes du service d’oncologie pédiatrique. Il a fallu identifier les étapes du parcours de l’enfant et donc les perles correspondantes, les commander, les organiser, les stocker afin de créer pour chaque nouveau patient un collier unique.
Le collier est donné à l’enfant au diagnostic, c’est la première perle à côté de celles de son prénom. «L’objectif est que l’enfant nous réclame sa perle après chaque soin ou étape, qu’il puisse en parler, mettre des mots sur ses soins»,  explique Delphine Consani.
Depuis mai 2018, chaque nouveau patient a son collier. Perlacolor a aussi été demandé par les anciens patients présents dans le service au moment du lancement de cette belle initiative haute en perles et en couleurs !
A savoir: 
Cette initiative a été adaptée d’un concept déjà existant dans plus de 140 hôpitaux pédiatriques dans le monde (dont deux en France) et amenée au CHU de Nantes par un de ses médecins de retour du Royal Hospital en Australie. Perlacolor est financé par l’association LEAF (Leucémie, Espoir Atlantique Famille).

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

CHU de Clermont-Ferrand : une pré-plainte pour dire stop aux violences conjugales

L’an dernier, un dispositif de pré-plainte simplifiée a été mis en place aux urgences de Gabriel Montpied, afin de venir en aide aux victimes de violences conjugales. Un an après, les soignants impliqués continuent d’en affiner le contenu pour plus d’efficacité. A travers ce long format, Réseau CHU revient sur la genèse de cette PPS à l’hôpital et, à travers elle, sur l’ampleur d’un phénomène de société qui touche essentiellement les femmes.

Maternité écologique : « il y avait une volonté des soignants de changer les pratiques »

Le 18 décembre 2021, la maternité du CHU de Clermont-Ferrand est devenue la première maternité de type III écoresponsable de France. Depuis, plusieurs actions et protocoles dans la prise en charge de la mère et du nourrisson ont été mis en place par ses équipes. De quels sujets parle-t-on et qu’ont-ils d’écoresponsable ? La réponse avec Emilie Blanchet, sage-femme coordinatrice du projet.