Cancer du col de l’utérus : le CHUGA sensibilise sur l’importance du frottis

Fortement engagé dans la lutte contre le cancer, le CHU Grenoble Alpes participe activement à la Semaine européenne de prévention du cancer du col de l'utérus. Dans le cadre de cette campagne d'information, le CHUGA entend insister sur l'importance de la vaccination chez l'adolescente et du dépistage chez la femme. Un message que l'établissement fera passer à travers une exposition de l'Office De Lutte contre le Cancer installée dans le hall de l'Hôpital Couple Enfant.
Fortement engagé dans la lutte contre le cancer, le CHU Grenoble Alpes participe activement à la Semaine européenne de prévention du cancer du col de l’utérus. Dans le cadre de cette campagne d’information, le CHUGA entend insister sur l’importance de la vaccination chez l’adolescente et du dépistage chez la femme. Un message que l’établissement fera passer à travers une exposition de l’Office De Lutte contre le Cancer installée dans le hall de l’Hôpital Couple Enfant
Pour la première fois cette année, le CHUGA s’est donné les moyens d’aller encore plus loin dans la prévention. Ainsi, les équipes du service consultations gynécologiques obstétriques proposent à toutes les professionnelles du CHUGA des consultations (frottis) sans rendez-vous durant toute la semaine.
"Notre démarche est d’aller vers les femmes. Cette semaine nous permet de leur rappeler la nécessité de réaliser un frottis tous les trois ans ", explique le Professeur Hoffmann, responsable de la clinique Gynécologie et Obstétrique.
"Le cancer du col de l’utérus touche environ 3 000 femmes chaque année en France ; un chiffre qui tend à baisser grâce à l’impact des campagnes de vaccination des femmes à l’adolescence et au dépistage tout au long de la vie. Le frottis permet de détecter des lésions pré-cancereuses qui, traitées suffisamment tôt, ne développeront jamais un cancer. La vaccination et le dépistage sont un moyen efficace de lutter contre ce cancer qui s’avère très agressif puisque 50 % des femmes atteintes en meurent" insiste le docteur Isabelle Gabelle Flandin, cancérologue au CHUGA.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

CHU de Clermont-Ferrand : une pré-plainte pour dire stop aux violences conjugales

L’an dernier, un dispositif de pré-plainte simplifiée a été mis en place aux urgences de Gabriel Montpied, afin de venir en aide aux victimes de violences conjugales. Un an après, les soignants impliqués continuent d’en affiner le contenu pour plus d’efficacité. A travers ce long format, Réseau CHU revient sur la genèse de cette PPS à l’hôpital et, à travers elle, sur l’ampleur d’un phénomène de société qui touche essentiellement les femmes.

Maternité écologique : « il y avait une volonté des soignants de changer les pratiques »

Le 18 décembre 2021, la maternité du CHU de Clermont-Ferrand est devenue la première maternité de type III écoresponsable de France. Depuis, plusieurs actions et protocoles dans la prise en charge de la mère et du nourrisson ont été mis en place par ses équipes. De quels sujets parle-t-on et qu’ont-ils d’écoresponsable ? La réponse avec Emilie Blanchet, sage-femme coordinatrice du projet.