Cancer du larynx : chirurgie et curage ganglionnaire assistés par robot

Au CHU de Nîmes, un patient atteint d’un cancer du larynx a bénéficié d’une chirurgie et d’un curage ganglionnaire au moyen d’un système robotique, le 17 février 2015. Une 1ère européenne à mettre à l'actif des services d’oto-rhino-laryngologie (ORL) et de chirurgie maxillo-faciale (CMF). Aujourd'hui, le patient, un homme d’une cinquantaine d’années, se porte bien, il est rentré à son domicile après 7 jours d’hospitalisation dans d’excellentes conditions.

Au CHU de Nîmes, un patient atteint d’un cancer du larynx a bénéficié d’une chirurgie et d’un curage ganglionnaire au moyen d’un système robotique, le 17 février 2015. Une 1ère européenne à mettre à l’actif des services d’oto-rhino-laryngologie (ORL) et de chirurgie maxillo-faciale (CMF). Aujourd’hui, le patient, un homme d’une cinquantaine d’années, se porte bien, il est rentré à son domicile après 7 jours d’hospitalisation dans d’excellentes conditions.
Ce résultat optimal obtenu après trois années de travaux préliminaires, devrait permettre à l’équipe de chirurgiens ORL du Pr Benjamin Lallemant de reproduire cette intervention sur deux nouveaux patients, conformément au protocole de recherche clinique utilisé.

Une avancée dans le traitement des cancers ORL et en matière de recherche chirurgicale

C’est l’ablation combinée d’un cancer du larynx par voie buccale et des ganglions du cou par un même robot chirurgical passant par le creux de l’aisselle qui fait de cette prouesse une innovation.
Cette procédure chirurgicale, en cours d’évaluation, offre potentiellement de nombreux avantages. Elle épargne au patient une cicatrice de plus de 20 cm visible au niveau du cou, évite la réalisation d’une ouverture de la trachée et le port d’une canule respiratoire pendant plusieurs jours et diminue les troubles de l’alimentation post-opératoire. Ce dispositif accélère aussi la phase de cicatrisation, favorisant une sortie précoce de l’hôpital.

Cette avancée technologique se double d’une avancée méthodologique en matière de recherche chirurgicale. En effet, la mise au point de cette nouvelle technique est réalisée dans un cadre méthodologique innovant, coordonné par l’équipe de recherche clinique du Pr Paul Landais. Il s’agit d’un protocole d’étude comparable à ceux utilisés pour le développement des nouveaux médicaments. 

L’intervention est notamment filmée, contrôlée puis analysée par un comité indépendant de chirurgiens. Ce type d’étude garantit un maximum de sécurité à la personne opérée et aux équipes chirurgicales un retour d’expérience nettement amélioré. Cette méthode permet également de rationnaliser l’utilisation des dispositifs médicaux innovants tels que les systèmes de robot-assistance chirurgicale.
La France à la pointe de la chirurgie robot-assistée en ORL
Les équipes universitaires françaises de chirurgie ORL font partie des leaders mondiaux dans le domaine de la recherche chirurgicale robot-assistée. Dès 2010, l’équipe du CHU de Nîmes avait réalisé la 1ère thyroïdectomie totale robot-assistée et fut l’une des pionnières dans le traitement de cancers de la sphère ORL par voie trans-orale en utilisant un robot-endoscope.

Les équipes des CHU de Bordeaux, Limoges, Lille, Lyon, Nîmes, Tours et Toulouse se sont fédérées dès 2009 pour mettre au point et évaluer de nouvelles techniques chirurgicales, dont les résultats font l’objet de publications scientifiques régulières.

L’école d’Oto-rhino-laryngologie française témoigne à nouveau de son dynamisme sur le plan de la recherche et de l’enseignement. Elle accueillera le congrès mondial de la spécialité du 24 au 28 juin 2017 à Paris. http://ifosparis2017.org

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.