Votre navigateur ne supporte pas Javascript. Pour une meilleure navigation activez le javascript.
  • page facebook de reseau CHU
  • page Tweeter de reseau chu
  • abonnez-vous à nos flux RSS
Agrandir le texte Diminuer le texte

Cancer du rein : l’intervention « toutes options » en 48h d’hospitalisation au lieu de 9 jours

Hospices Civils de Lyon - mercredi 09 mars 2016. 3145 vu(s)

Chirurgie robotique - Hospices Civils de Lyon

Chirurgie robotique - Hospices Civils de Lyon

Robot chirurgical, fluorescence, échographie et récupération rapide… Les Hospices Civils de Lyon réunissent toutes les innovations pour que l’ablation de la tumeur rénale soit la moins traumatisante possible et se vive sans trop de séquelles…

La chirurgie partielle du rein requiert une hospitalisation de 9 jours selon l’assurance maladie. Les patients opérés aux Hospices Civils de Lyon sont chez eux 2 jours après l’intervention.

Chaque année, près de 12 000 nouveaux cas de cancer du rein sont diagnostiqués. 8 fois sur 10, il s’agit d’une découverte fortuite lors d’un examen radiologique (scanner ou échographie) réalisé pour un autre motif. Jeunes, souvent actifs, ces patients qui ne se voient pas malades auraient du mal à supporter une intervention trop lourde et douloureuse.

Les urologues des HCL sont les seuls en centre d’Auvergne-Rhône Alpes à allier les techniques de chirurgie robotique à l’utilisation combinée de la fluorescence et de l’échographie. Ces méthodes, associées à la récupération rapide, permettent une sortie précoce et une convalescence raccourcie.

L’intervention est réalisée dans le centre régional de chirurgie robotisée avec le robot Da Vinci. Le chirurgien dispose sur écran d’une vision en 3D grossie tout au long de l’intervention. Les instruments miniaturisés ne nécessitent que des incisions de très petite taille allant de 5 à 10 mm. Les pinces, ciseaux pivotants apportent une grande mobilité et une extrême précision aux gestes du chirurgien et facilitent les sutures sur le rein après l’ablation de la tumeur. 

L’utilisation d’un appareil d’échographie couplé au robot précise les limites de la tumeur. Celle-ci sera parfaitement localisée par l’injection de fluorescence au moment de son ablation. Le chirurgien peut s’assurer qu’il n’a pas laissé un fragment résiduel de tumeur sur le rein.

Enfin, la prise en charge générale du patient en « récupération rapide » (pas de jeûne, pas de prémédication, prévention de la douleur, pas de drain ni de sonde urinaire, mobilisation et alimentation dès le soir de l’intervention…) le rend acteur de ses soins. Il peut retourner plus vite à la vie active dans de bonnes conditions. 


Catégorie : Hospices civils de Lyon, Cancer, Newsletter 826 - 29/03/2016

Pour plus d’information : Hospices civils de Lyon


Les commentaires pour cet article :


Pas de commentaire

Ajouter un commentaire


L’afflux de spams et de messages publicitaires rend obligatoire l’insertion de filtres. Pour que cet espace continue à bien remplir sa fonction de passerelle entre les internautes et les institutions, nous vous invitons à remplir les cadres ci-dessous ainsi que le code qui figure dans l'image avant de nous transmettre votre commentaire. Merci de votre compréhension.



*



*

*



*


* - champ obligatoire

Voir les règles de l'espace réaction

newsletter la carte des CHU

Welcome to France University Hospitals

Se faire soigner dans un CHU de France

reseau-chu international

32 établissements de pointe
vous accueillent

picto reseau-chu international

Les rendez-vous santé

  • 27 novembre : journée nationale de la trisomie 21
  • 29 novembre : semaine internationale de la science et de la paix
  • 1 décembre : journée mondiale de Lutte contre le SIDA
  • 1 décembre : journée mondiale de Lutte contre le SIDA
  • 3 décembre : journée Mondiale des personnes handicapées
Voir toutes les dates ...
1ère mondiales médicales les chu en 2020 culture et sante La communication des CHU Article les plus lus publications de reseau-chu offre emploi dans le médicale soumettre un article

Mis à jour le :  26-11-2020