Cancer du sein : diagnostic complet en un jour, un plus pour les patientes

"Ne pas rajouter l'attente à l'angoisse et éviter toute perte de chance" Tel est le principe directeur du nouveau parcours coordonné de diagnostic du cancer du sein proposé par le CHRU de Brest. Pour favoriser le diagnostic rapide d’une anomalie mammaire, l'établissement a conçu un circuit court et fluide, de la prise de rendez-vous à la remise des résultats.

"Ne pas rajouter l’attente à l’angoisse et éviter toute perte de chance" Tel est le principe directeur du nouveau parcours coordonné de diagnostic du cancer du sein proposé par le CHRU de Brest. Pour favoriser le diagnostic rapide d’une
anomalie mammaire, l’établissement a conçu un circuit court et fluide, de la prise de rendez-vous à la remise des résultats. 
Les expertises diagnostiques pluridisciplinaires (radiologue sénologue, cytologiste, chirurgien gynécologique carcinologique) s’enchainent sans délai. Et le résultat est connu en quelques heures, ce qui permet de rassurer la patiente si l’anomalie est bénigne ou de lui proposer une prise en charge rapide et optimale en cas de suspicion de cancer.
Un parcours en 6 étapes
La mise en service d’un numéro Azur, deux créneaux réservés par semaine (mardi et jeudi), Des délais de rendez-vous de quelques jours seulement, un accueil unique à l’hôpital de jour de gynécologie de l’hôpital Morvan (bâtiment 5) sont autant d’améliorations qui enrichissent le dispositif et facilitent le parcours de la patiente.
Etape 1 : L’accueil au bureau des entrées permet d’ouvrir un dossier administratif personnel.
Etape 2 : Accueil par une infirmière de l’hôpital de jour de gynécologie. Elle présente à la patiente le déroulement de la journée, les différents rendez-vous.
Etape 3 : Rendez-vous avec un médecin spécialisé dans l’imagerie du sein qui réalise l’examen et les prélèvements.
Etape 4 : Les prélèvements sont analysés par le laboratoire. Les résultats sont transmis au chirurgien.
Etape 5 : Le chirurgien spécialisé en pathologie mammaire reçoit la patiente et lui commente les résultats des examens.
Etape 6 : A son retour à domicile la patiente aura reçu des précisions sur son anomalie et la prise en charge la plus adaptée
Un circuit court plébiscité par les patientes
« La découverte d’une anomalie au sein est toujours une épreuve à laquelle s’ajoute l’attente, souvent longue, du diagnostic. Faire ce diagnostic en une seule journée est une véritable avancée. Ce parcours est une nouvelle illustration de l’attention du CHRU envers la parole des usagers pour sans cesse améliorer les prises en charge ». Mme L’Hour, (Collectif Interassociatif Sur la Santé) représentante des usagers au Conseil de Surveillance du CHRU
Concilier accompagnement de la personne et fiabilité technique
" La particularité de cette journée est d’organiser un parcours non plus par rapport aux médecins comme ce qui se fait habituellement, mais par rapport au patient et dans un temps court. Ce parcours tient compte du contexte psychologique d’une femme inquiète et de l’exigence de qualité que ce soit pour les examens de la plus haute technicité que pour les conditions d’accueil qui se veulent exemplaires. " résume le Pr Fenoll, Chef de l’Institut de Cancérologie et d’Hématologie du CHRU de Brest

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

CHU de Clermont-Ferrand : une pré-plainte pour dire stop aux violences conjugales

L’an dernier, un dispositif de pré-plainte simplifiée a été mis en place aux urgences de Gabriel Montpied, afin de venir en aide aux victimes de violences conjugales. Un an après, les soignants impliqués continuent d’en affiner le contenu pour plus d’efficacité. A travers ce long format, Réseau CHU revient sur la genèse de cette PPS à l’hôpital et, à travers elle, sur l’ampleur d’un phénomène de société qui touche essentiellement les femmes.

Maternité écologique : « il y avait une volonté des soignants de changer les pratiques »

Le 18 décembre 2021, la maternité du CHU de Clermont-Ferrand est devenue la première maternité de type III écoresponsable de France. Depuis, plusieurs actions et protocoles dans la prise en charge de la mère et du nourrisson ont été mis en place par ses équipes. De quels sujets parle-t-on et qu’ont-ils d’écoresponsable ? La réponse avec Emilie Blanchet, sage-femme coordinatrice du projet.