Cancer oeso-gastrique : un duo de compétences pour une chirurgie d’excellence

Unique en France ! Au CHU Amiens-Picardie, les cancers de la jonction entre l'œsophage et l'estomac sont pris en charge par deux équipes chirurgicales en même temps. Pour le plus grand bénéfice des patients.
Unique en France ! Au CHU Amiens-Picardie, les cancers de la jonction entre l’œsophage et l’estomac sont pris en charge par deux équipes chirurgicales en même temps. Pour le plus grand bénéfice des patients.
Grâce au nouveau plateau technique du bloc opératoire du CHU regroupé sur un même site, les spécialistes du tube digestif et du thorax travaillent ensemble dans l’intérêt du patient.
Une intervention et un suivi optimaux
Les compétences des chirurgiens digestifs et thoraciques, associées à celles des anesthésistes-réanimateurs et gastroentérologues, permettent une intervention et un suivi optimaux.
Prise en charge multidisciplinaire au bloc opératoire du CHU: spécialistes du thorax, du tube digestif et de l’anesthésie travaillent en même temps.
Les 10 patients opérés depuis juin 2016 ont eu moins de complications. Ils ont bénéficié d’un suivi optimal par chacune des deux équipes chirurgicales avec une communication permanente et l’accès aux consultations des deux spécialités.
La pathologie œso-gastrique nécessite parfois une triple voie d’abord : thoracique, abdominale et cervicale. Dans la plupart des centres ces opérations sont assurées par une seule équipe.
Privilégier les techniques mini-invasives
L’intérêt de cette prise en charge multidisciplinaire est de changer cette manière conventionnelle qui peut parfois nécessiter l’ouverture de la cage thoracique. Sur les 10 patients pris en charge au CHU Amiens-Picardie, deux ont pu bénéficier de la technique mini-invasive, sans ouverture du thorax.
Ce type d’intervention utilise les techniques mini-invasives mises en œuvre par le service Chirurgie Thoracique du CHU
En associant leurs expertises, les équipes du CHU Amiens-Picardie, renforcent ainsi la sécurité de la prise en charge. Celle du Pr Régimbeau assure 300 sleeve-gastrectomies et près de 20 interventions par an pour reflux gastro-oesophagien ou hernie diaphragmatique. L’équipe du Pr Berna intervient dans 700 interventions majeures sur le thorax dont plus de 65% sont réalisées vidéochirurgie 3D.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Fumagilline, itinéraire d’une réapparition

L’information a été reprise par plusieurs médias. Pour soigner un jeune patient, les Hospices Civils de Lyon ont recréé un médicament disparu de la circulation : la fumagilline. Si ce dernier fait office de remède miracle, sa fabrication tient davantage de l’abnégation des équipes du CHU qui, à l’heure actuelle, se battent pour en pérenniser la production.

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.