Cancer : quand la diététique devient gastronomie pour le plus grand plaisir des enfants

Il arrive que les enfants hospitalisés en oncologie pédiatrique perdent l’envie et le goût de manger à cause des traitements. Considérée comme un soin à part entière, la bonne alimentation des jeunes patients sous chimiothérapies est une question qui préoccupe autant leurs parents que l’équipe du service. Pour les inciter à se nourrir, même quand les soins sont lourds, le Professeur Colombat, responsable du pôle cancérologie du CHRU de Tours, a voulu réunir dans un même menu les saveurs, la diététique, la fantaisie, la convivialité et la gastronomie et a eu l’idée de réaliser des ateliers de cuisine

Il arrive que les enfants hospitalisés en oncologie pédiatrique perdent l’envie et le goût de manger à cause des traitements. Considérée comme un soin à part entière, la bonne alimentation des jeunes patients sous chimiothérapies est une question qui préoccupe autant leurs parents que l’équipe du service. Pour les inciter à se nourrir, même quand les soins sont lourds, le Professeur Colombat, responsable du pôle cancérologie du CHRU de Tours, a voulu réunir dans un même menu les saveurs, la diététique, la fantaisie, la convivialité et la gastronomie et a eu l’idée de réaliser des ateliers de cuisine.  Son initiative soutenue par le pôle diététique du CHU et par l’association 1001 pétales, a trouvé un écho favorable auprès des huit Grands Chefs de la Gastronomie, majoritairement issus de la Touraine Gourmande Val de Loire.
Dès lors il ne manquait plus aucun ingrédient pour réussir les ateliers culinaires
Au cours de chacune des 8 sessions programmées, les parents et les enfants pourront s’approprier des techniques culinaires, de nouvelles recettes aux textures variées, dignes de grands restaurants. Les chefs leur enseigneront un peu de leur savoir-faire et aussi comment cuisiner de manière économique avec les produits du terroir et de saison.
En savoir plus sur les ateliers culinaires 
L’atelier co-animé par un Grand Chef et la diététicienne du service oncologie pédiatrique initie les enfants et leurs parents à l’élaboration de plats adaptés au cadre diététique des jeunes patients : ‘pauvre en sel et en sucre’ et ‘enrichi en calories. Avec pour secret de fabrication, une émulsion entre la passion du Chef et l’expertise de la diététicienne.
Confection et Dégustation partagés avec les enfants du service oncologie et leurs parents.
Lieu : salle thérapeutique de l’Hôpital Clocheville.
Nombre de participants par atelier : 8 (1 enfant – 1 parent) / à partir de 8 ans
Nombre d’ateliers par an : 8, soit 1 atelier toutes les six semaines
Début & fin du projet : Mi octobre à début juillet 2016 (renouvelé l’année prochaine)
Lundi ou Mercredi matin : de 10h à 12h (atelier), de 12h à 12h30 (dégustation)
Calendrier 2015
– 14 octobre de 10h à 12h30 avec le Grand Chef Thierry Joubert du restaurant Le Clapotis – Saint-Avertin.
– 7 décembre de 10h à 12h30 avec le Grand Chef Guillaume Dallay, du restaurant Le Bistrot N’Homes – Tours
Le service pense déjà à la création d’un livre de recettes, proposé aux enfants et leurs parents !
Pour cette initiative, l’association 1001 pétales a recueilli 10 000€ auprès des commerçants et artisans de Lignières de Touraine qui pour la troisième année consécutive ont édité un calendrier dont les bénéfices sont reversés à l’association.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.