Cancer : un don de 300 000 € pour la recherche du CHU de Poitiers

Les 300 000 € récoltés par l'association de bienfaisance, Sport et Collection lors du rassemblement de 500 Ferrari sur le circuit du Val de Vienne au Vigeant en juin dernier viennent d'être remis au professeur Jean-Marc Tourani, chef du pôle de cancérologie du CHU de Poitiers. Cette somme aidera à financer les neuf projets de recherche retenus par le comité scientifique.
Les 300 000 € récoltés par l’association de bienfaisance, Sport et Collection lors du rassemblement de 500 Ferrari sur le circuit du Val de Vienne au Vigeant en juin dernier viennent d’être remis au professeur Jean-Marc Tourani, chef du pôle de cancérologie du CHU de Poitiers. Cette somme aidera à financer les neuf projets de recherche retenus par le comité scientifique.
Sport et collection brille, chaque année, par son engagement auprès du centre hospitalier universitaire de Poitiers et de ses chercheurs. Rendez-vous est déjà pris pour l’année prochaine pour un grand cru, le 25e anniversaire de l’association. Pour célébrer l’événement, son président Jean-Pierre Doury voit les choses en grand : Armée de l’air, Patrouille de France, exposition retraçant l’histoire de l’association et, surtout, l’espoir d’atteindre les 5 millions d’euros de dons récoltés en vingt-cinq ans ! « Nous espérons nouer de nouveaux partenariats pour récolter plus de dons. La 25e édition se prépare dès maintenant » annonce le président de Sport et collection.

Les neuf projets retenus par le comité scientifique pour l’année 2018

• Financement d’un poste d’attaché de recherche clinique pour le suivi et la gestion des essais cliniques en oncologie pédiatrique – Pr Frédéric Millot ;
• Financement d’un poste d’ingénieur pour le développement de stratégies innovantes pour le dépistage et le traitement des tumeurs solides – Dr Jonathan Clarhaut ;
• Financement d’un poste d’attaché de recherche clinique pour la recherche clinique académique et institutionnelle en cancérologie – Pr Jean-Marc Tourani ;
• Financement des consommables pour l’étude de l’expression et du rôle de l’oncostatine M dans la biologie et la tumorrogenese des cancers de l’oropharynx (étude ROMCOR) : approches in vivo et ex vivo – Professeur Xavier Dufour ;
• Financement d’un poste d’ingénieur pour l’identification et la validation de nouveaux marqueurs théranostiques pour le mélanome métastatique cutané : les canaux calciques – Dr Ewa Hainaut ;
• Financement d’un poste de doctorant, et des frais de fonctionnement et de publications, pour la caractérisation des cellules souches et non souches des métastases cérébrales de tumeurs solides et de leur tumeur primitive (METACEB) – Pr Lucie Karayan ;
• Financement d’un poste de post-doctorant pour l’étude des lymphocytes T innés comme biomarqueurs prédictifs d’un succès d’arrêt des inhibiteurs de tyrosine kinase dans la leucémie myéloide chronique – Pr Xavier Leleu ;
• Financement d’un poste d’attaché de recherche clinique et d’un poste de psychologue dans le cadre de l’étude OXY-PAL : Evaluation des méthodes d’oxygénation et supports ventilatoires non invasifs chez des patients immonodéprimés en détresse respiratoire aigüe admis en réanimation malgré une décision de non-intubation : étude observationnelle prospoective – Pr René Robert ;
• Financement des consommables ou des réactifs de laboratoire pour l’impact à long terme de l’immunosuppression minimisée sur l’immunosurveillance anti-tumorale en transplantation rénale : étude du compartiment T régulateur en lien avec le microbiote – Pr Antoine Thierry.
En 2019, « 500 Ferraris contre le cancer » vous donne rendez-vous sur le circuit du Vigeant dans le Sud-Vienne les 30, 31 mai, 1er et 2 juin.
D’après un article publié dans la lettre d’information du CHU de Poitiers N° 320 – 30 août 2018
Sur le même sujet

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.