Cancérologie : Toulouse capitalise sur les bons scores

Nouveau modèle de coordination des soins, de la recherche et de l’enseignement en cancérologie, l'Institut universitaire du cancer de Toulouse (IUCT) fait siens les excellents scores du CHU et de l'Institut Claudius Regaud obtenus au palmarès du Point. Il se félicite également du bon classement des cliniques privées locales. Ces points cumulés font de l'IUCT un des pôles nationaux de référence dans l'offre de soins en cancérologie.

Nouveau modèle de coordination des soins, de la recherche et de l’enseignement en cancérologie, l’Institut universitaire du cancer de Toulouse (IUCT) fait siens les excellents scores du CHU et de l’Institut Claudius Regaud obtenus au palmarès du Point. Il se félicite également du bon classement des cliniques privées locales. Ces points cumulés font de l’IUCT un des pôles nationaux de référence dans l’offre de soins en cancérologie.
Les détails du classement
Le Centre Hospitalier Universitaire et l’Institut Claudius Regaud sur le podium
2e place – cancer du sein (1434 séjours) après l’Institut Curie à Paris
2e place – cancer de la thyroïde (226 séjours) après l’hôpital de la Pitié-Salpétrière à Paris
2e place – cancers ORL (312 séjours) après l’Institut Gustave Roussy à Villejuif
3e place – cancers gynécologiques (376 séjours) après le centre Oscar Lambret à Lille et l’Institut Curie à Paris
Une 4ème place pour le traitement de 4 cancers
4e – cancer de la prostate après l’hôpital européen Georges Pompidou à Paris(1er), l’hôpital Lyon Sud (2e) et l’hôpital Foch à Paris (3e)
4e – cancer du rein  après l’institut mutualiste Montsouris à Paris (1er), l’hôpital Foch à Paris (2e) et l’hôpital Lyon Sud (3e)
4e – cancer du côlon et de l’intestin après le CHU de Bordeaux (1er), l’institut mutualiste Montsouris à Paris (2e) et l’hôpital Saint-Antoine à Paris (3e)
4e – chirurgie des cancers osseux après l’hôpital Cochin à Paris (1er), le CHU de Lille (2e) et le CHU de Nantes (3e)
Quant aux établissements privés de Midi-Pyrénées, partenaires de l’Institut Universitaire du Cancer de Toulouse, ils se distinguent  pour le traitement des cancers  de la prostate, gynécologiques, du côlon ou de l’intestin et de la thyroïde.

En savoir plus sur
L’Institut Universitaire du Cancer de Toulouse (IUCT) est un dispositif original où les acteurs publics et privés de l’oncologie à Toulouse et en Région Midi-Pyrénées se retrouvent pour définir une politique et des actions de coopération dans le domaine de la cancérologie.
Ensemble, ils développent des activités de recherche, les liens entre le soin et la recherche, ils assurent la formation et la diffusion des connaissances médicales et scientifiques et construisent des parcours de soins coordonnés pour les patients.
L’IUCT rappelle l’importance de son plateau technique
21 accélérateurs de radiothérapie – 9 en secteur public dont 7 à l’ Institut Claudius Regaud et au Centre Hospitalier Universitaire de Toulouse et  12 dans les établissements privés
L’IUCT souligne aussi qu’il assure 10% des radiothérapies pédiatriques réalisées en France.
L’Institut annonce l’acquisition prochaine d’un Gamma knife utilisé pour des traitements neurochirurgicaux en radiothérapie stéréotaxique et sa candidature à l’installation d’un équipement de Protonthérapie : technique innovante qui utilise des faisceaux de protons permettant d’épargner presque totalement les tissus sains du site à traiter, tout en donnant une dose très élevée à la zone ciblée.

L’IUCT tire aussi son excellence de son pool de chercheurs : 73 équipes de recherche soit environ 1000 chercheurs dans des domaines aussi différents que les mathématiques, la physique, la chimie, les sciences de l’ingénieur ou la médecine et la biologie, développent de nombreux projets en cancérologie.

Les partenaires de l’IUCT
– Centre hospitalier universitaire de Toulouse
– Institut Claudius Regaud
– Université Toulouse III –  Paul Sabatier
– Inserm
– CNRS
– Toulouse métropole
– GCS des hôpitaux publics de Midi- Pyrénées
– GCS de cancérologie privée de Midi- Pyrénées
– Oncomip
– Ligue nationale contre le cancer
– Etablissement français du sang
– Fondation Toulouse Cancer Santé

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Panneau photovoltaïque

Le CHU durable, ou la nécessité de se tourner vert l’avenir

Installation de panneaux photovoltaïques, réduction des déchets, plan d’actions quinquennal etc. Comme d’autres établissements en France, et dans une période de nécessaire appropriation de solutions durables, le CHU de Clermont-Ferrand a pris le train en marche de l’éco-responsabilité. Si beaucoup reste à faire, quelques initiatives sont déjà à mettre à son crédit.

Chirurgie de l’obésité : une nouvelle expérimentation pour accompagner les patients aux HCL

Le Centre Intégré de l’Obésité des Hospices Civils de Lyon et la clinique Les Lilas Bleus participent, aux côtés des CHU de Toulouse et de Lille, à la mise en œuvre de l’expérimentation Article 51 national « Baria-Up », pour une durée de cinq ans. Ce premier parcours d’accompagnement de longue durée pour la chirurgie de l’obésité a accueilli en février ses deux premiers patients.