Votre navigateur ne supporte pas Javascript. Pour une meilleure navigation activez le javascript.
  • page facebook de reseau CHU
  • page Tweeter de reseau chu
  • abonnez-vous à nos flux RSS
Agrandir le texte Diminuer le texte

Canicule : L'AP-HM s'organise

Assistance Publique - Hôpitaux de Marseille - mardi 15 juin 2004. 2257 vu(s)

La Ville de Marseille joue un rôle fondamental pour assurer, en amont et en aval de l'hôpital, la prise en charge des personnes âgées. L'hôpital intervient dans un second temps lorsque la santé du patient s'aggrave et qu'il nécessite des soins hospitaliers.
Reprenant les principes du plan canicule, l'AP-HM a retenu 7 mesures visant à améliorer la prise en charge des patients en cas de nouvelle canicule, ou d'autre crise et à coordonner les interventions des professionnels de la santé et du social : climatisation, maintien d'un nombre de lits suffisants, participation à la veille sanitaire, un SAMU entraîné à la régulation et au transport des malades, tests réguliers du plan blanc, stockage de matériels, mise en place d'une équipe mobile de gériatrie au Centre 15. Les détails du dispositifs ont donné lieu à l'édition d'un dossier de presse dont voici la synthèse.


1. Importants travaux de climatisation
L'AP-HM a entrepris depuis 2003 un vaste programme de climatisation de la totalité de ses locaux, qui sera terminé fin 2006, pour un montant de 12 millions d'euros. 45% des lits sont aujourd'hui climatisés, soit plus de 1600 lits dont 350 lits l'ont été au cours du premier semestre 2004. Un programme de climatisation de 370 lits supplémentaires est prévu jusqu'à la fin 2004, soit 55% des lits.
L'objectif que s'est fixé l'AP-HM est de climatiser 500 lits par semestre jusqu'à la fin 2006, date à laquelle 100% des lits seront climatisés.

2. maintien d'un nombre de lits suffisant en période estivale
L'AP-HM organise la planification des fermetures de lits tout au long de l'année pour maintenir un potentiel suffisant et accueillir les hospitalisations urgentes. La planification des fermetures de lits permet de concilier trois objectifs :
- Engager les travaux nécessaires de rénovation, de mise en sécurité, ou de climatisation, qui impliquent parfois la fermeture de lits,
- Toujours répondre à la demande de soins par grande filière de prise en charge des patients en maintenant un nombre de lits suffisant quelle que soit la période de l'année
- Permettre au personnel de prendre des congés lorsque l'activité ralentit dans certains secteurs d'activité programmée, notamment en période estivale

La procédure de fermeture des lits en période estivale est mise en place dès le mois de janvier. Elle associe les différents acteurs médicaux, soignants et administratifs, qui se coordonnent au sein de la commission des admissions et des consultations non programmées afin de valider le programme de fermeture de lits.

Par ailleurs, il faut souligner l'initiative de la DDASS qui coordonne la fermeture de lits de tous les établissements accueillant les urgences, mais aussi de ceux qui accueillent les personnes âgées ainsi que des établissements spécialisés en psychiatrie.

En parallèle aux actions entreprises en interne, et par rapport aux difficultés spécifiques de prise en charge de la filière gériatrique, l'AP-HM renforce ses liens avec des structures de prise en charge des personnes âgées :
- en aval de l'hospitalisation : avec les services de maintien à domicile, avec les établissements de moyen et long séjour, les Etablissement d'hébergement de personnes âgées dépendantes, pour libérer chaque fois que possible des lits de courte durée qui permettent d'accueillir de nouvelles urgences. Les liens très forts avec le Centre Communal d'Action Sociale de la ville de Marseille sont importants et permettent de faciliter la coordination des acteurs pour le maintien à domicile des personnes âgées.
- en amont de l'hospitalisation afin d'éviter chaque fois que possible, des hospitalisations : le travail en réseau de l'AP-HM est important.

Enfin, en cas de crise avérée et d'afflux massif de patients, l'AP-HM dispose d'un potentiel d'accueil encore plus important qu'elle peut mettre à disposition en ralentissant ses activités programmées et donc en libérant des lits pour les urgences, tel que le prévoient les niveaux 3 et 4 du plan canicule.

Pour l'été 2004, le taux maximal de fermeture de lits atteindra 20%. Ce taux intègre les fermetures de lits liées au ralentissement de l'activité programmée durant le mois d'août notamment.

3- L'AP-HM participe à la veille sanitaire
A partir du 1er juin, l'AP-HM recueille chaque jour au niveau des services d'urgence et du SAMU des indicateurs d'activité. Ces indicateurs sont ensuite synthétisés au niveau départemental, régional et national. Cette procédure est mise en place dans le cadre du plan canicule, mais elle sera pérenne et permettra de rester en alerte sur tout autre type de crise sanitaire qui pourrait apparaître au cours de l'année.
Les indicateurs portent sur l'activité des urgences, du SAMU, le nombre de décès mais aussi sur l'âge des patients admis en urgence.
Ce recueil d'indicateurs représente un progrès important dans la gestion de crise et, plus globalement, dans la prise en charge des urgences. Il permet de préparer la mise en place du réseau d'établissements de santé partenaires de l'urgence qui reposera sur un système d'information commun, fondamental pour améliorer la qualité de prise en charge des urgences.

4- Le SAMU organise la régulation et le transport des malades
Le SAMU assure un rôle important dans la régulation des appels qu'il reçoit et qu'il traite. Il assure la coordination de l'utilisation des moyens disponibles entre tous les acteurs de l'urgence.
En 2003, le SAMU a reçu plus de 800 000 appels et ouvert plus de 315 000 dossiers. Il dispose d'un éventail important de moyens qu'il met en oeuvre en fonction d'une régulation médicale de qualité, qu'il adapte aux besoins des patients.
Ces moyens sont :
- Les conseils médicaux (92 300 en 2003)
- L'envoi d'un médecin généraliste au domicile des patients (33 296 en 2003)
- L'envoi d'un VSAB (véhicule de secours aux asphyxiés et aux blessés) (39 000 en 2003)
- L'envoi d'une ambulance privée
- L'envoi d'une équipe SMUR (Service mobile d'urgence et de réanimation) (9 000 en 2003)
- L'utilisation d'hélicoptères (1 800 en 2003)

En fonction des besoins, le SAMU recherche les places disponibles pour hospitaliser les patients dans les services appropriés des hôpitaux et cliniques.

5- L'AP-HM élabore et teste régulièrement son plan blanc
Outre les capacités d'accueil régulières, l'AP-HM peut décider, de sa propre initiative ou en accord avec le Préfet, de déclencher un plan blanc, dispositif exceptionnel de prise en charge des patients.
Dans des délais très courts, les services d'urgence peuvent mettre en place des zones de tri permettant d'accueillir un nombre de patients supplémentaires aux urgences, pour examen et prise en charge médicale. En parallèle, les services de soins et les services médico-techniques appliquent des fiches réflexes afin de se tenir prêts à accueillir un nombre important de victimes. Le SAMU coordonne la régulation des patients à admettre.
Les procédures de rappel des personnels sont prévues afin de renforcer les équipes soignantes si nécessaire. De même, en fonction de la crise à gérer, l'activité programmée de l'établissement peut être ralentie pour consacrer l'ensemble des ressources à l'accueil des urgences.
Chaque test donne lieu à des actions d'amélioration qui sont planifiées et mises en oeuvre.

6- L'AP-HM a prévu les achats de matériels nécessaires
Des stocks suffisants de bouteilles d'eau, de vaporisateurs d'eau, et de médicaments spécifiques sont prévus, ainsi que des commandes supplémentaires de ventilateurs.

7- Les financements du plan Urgences ont permis de recruter des effectifs médicaux
Des effectifs médicaux et de permanenciers ont été financés de façon à améliorer le fonctionnement du centre15, notamment en période de pics d'activité. Le nombre d'affaires à traiter au centre15 a en effet augmenté de 88 % depuis 2000.
Une équipe mobile de gériatrie a aussi été financée. Composée d'un médecin, de personnel paramédical et d'un travailleur social, elle permet d'apporter aux patients âgés admis aux urgences et hospitalisés dans différents services de médecine, une prise en charge spécifique à la gériatrie (évaluation, facilitation de l'orientation du patient notamment).
Les urgences bénéficient de renfort en personnel médical, notamment pour les périodes de week-end et de jours fériés, depuis la mi-juin.
Enfin, des financements spécifiques permettent à l'AP-HM de mettre en place, conformément au projet médical voté en décembre 2003 dans le cadre du Projet d'Etablissement, des lits de moyen séjour (soins de suite et de réadaptation) à vocation gériatrique.
Les services de court séjour de l'AP-HM manquent en effet de structures de moyen séjour pour placer les personnes âgées, qui de fait, mobilisent des lits de court séjour de façon inappropriée. Une première tranche de 40 lits, partiellement financée, sera réalisée début 2005, et devrait être suivie rapidement d'une seconde tranche.


Rappelons que durant l'été 2003, les hôpitaux français ont été confrontés à la prise en charge d'un afflux de patients touchés par la canicule. La surmortalité constatée entre le 1er et le 20 août a été de 14 8OO décès. A l'AP-HM : la surmortalité constatée a été nettement inférieure aux autres hôpitaux.

Contact presse :
Perrine SEGHIER
Assistance Publique - Hôpitaux de Marseille
04 91 38 20 31
perrine.seghier@ap-hm.fr


Catégorie : Urgences - Plans blancs, Assistance Publique - Hôpitaux de Marseille

Pour plus d’information : Assistance Publique - Hôpitaux de Marseille

  • Caroline Péragut,
    Responsable du service Communication.

    Direction Générale
    80 rue Brochier
    13005 Marseille

  • Tel : 04 91 38 18 61

    Email : Caroline.PERAGUT@ap-hm.fr

    Site : http://www.ap-hm.fr

    Standard : 04 91 38 00 00


Les commentaires pour cet article :


Pas de commentaire

Ajouter un commentaire


L’afflux de spams et de messages publicitaires rend obligatoire l’insertion de filtres. Pour que cet espace continue à bien remplir sa fonction de passerelle entre les internautes et les institutions, nous vous invitons à remplir les cadres ci-dessous ainsi que le code qui figure dans l'image avant de nous transmettre votre commentaire. Merci de votre compréhension.



*



*

*



*


* - champ obligatoire

Voir les règles de l'espace réaction

newsletter la carte des CHU

Welcome to France University Hospitals

Se faire soigner dans un CHU de France

reseau-chu international

32 établissements de pointe
vous accueillent

picto reseau-chu international

Les rendez-vous santé

  • 10 décembre : journée des droits de l'homme
  • 12 décembre : journée nationale de lutte contre l'hypertension
  • 18 décembre : Journée internationale des migrants
Voir toutes les dates ...
1ère mondiales médicales les chu en 2020 culture et sante La communication des CHU Article les plus lus publications de reseau-chu offre emploi dans le médicale soumettre un article

Mis à jour le :  08-12-2019