Votre navigateur ne supporte pas Javascript. Pour une meilleure navigation activez le javascript.
  • page facebook de reseau CHU
  • page Tweeter de reseau chu
  • abonnez-vous à nos flux RSS
Agrandir le texte Diminuer le texte

Cardiologie : dépister l’artériopathie asymptomatique pour sauver des vies

CHU Toulouse - mardi 05 juin 2012. 3685 vu(s)

Mesure de la pression artérielle systolique : un dépistage qui peut sauver des vies

Quand une étude en cache une autre et révèle les bénéfices d’un dépistage simplissime... De manière fortuite, l’étude GENES (Génétique EN Europe du Sud) vient de déboucher sur une découverte inattendue « le dépistage simple et systématique de l’artériopathie silencieuse (maladie des artères) peut éviter de graves accidents cardiaques». Toujours en cours, l’étude GENES a permis de collecter depuis 12 ans un vaste matériel de recherche qui fera l’objet de publications futures mais d’ores et déjà les statistiques ont mis en lumière une information précieuse : la corrélation entre la présence d’une artériopathie périphérique asymptomatique de patients coronariens et l’augmentation de 70 % de leur mortalité par rapport aux patients coronariens sans artériopathie. Il est ainsi démontré qu’un dépistage simple et systématique de l’artériopathie silencieuse et la mise en place d’un traitement adapté classique vis-à- vis de l'athérosclérose diffuse peut sauver de nombreuses vies.

L’artériopathie asymptomatique est donc un facteur pronostique majeur chez le patient coronarien stable. Son dépistage est réalisé par la mesure de la pression artérielle systolique à la cheville et au bras et le calcul de l’indice de pression systolique. La simplicité de l’examen pourrait conduire à sa réalisation systématique par le médecin généraliste ou spécialiste, comme c’est le cas dans de nombreux pays, permettant ainsi de sauver de nombreuses vies.

Une publication sur cette découverte est en cours de parution dans l’American Journal of Cardiology.

GENES : 1 600 patients répartis en deux cohortes

Lancée en 1999-2000 à l’initiative du CHU de Toulouse et pilotée par le Professeur Jean Ferrières, l’étude GENES recherche les gènes responsables ou protecteurs de l’infarctus du myocarde. Pour le savoir deux cohortes de sujets ont été recrutées : 800 patients coronariens stables (ayant réalisé une coronarographie pour un diagnostic ou un suivi post incident cardiaque) et 800 sujets sains tirés au sort en Haute-Garonne.
Les 800 patients coronariens stables ont bénéficié d’un examen simple nécessitant uniquement un stéthoscope : la mesure de la pression artérielle systolique à la cheville et au bras et le calcul de l’indice de pression systolique (rapport entre les deux mesures).

Parmi ces 800 patients, trois groupes avaient été déterminés et suivis pendant une moyenne de 7,2 ans :
- 1er groupe : patients coronariens ne décrivant aucune douleur dans les jambes et indice de pression systolique normal (sujet référence de l’étude)
- 2ème groupe : patients coronariens avec un antécédent connu de maladie artérielle des jambes
- 3ème groupe : patients coronariens ne se plaignant pas de douleur dans les jambes mais avec anomalie de l’indice de pression systolique

Résultats : le groupe n°3 a 1,7 fois plus de risque de mourir dans les 7 ans que le sujet référence. Dans ce groupe, l’artériopathie est totalement asymptomatique puisque le patient ne se plaint d’aucune douleur dans les jambes. Sans le dépistage, l’artériopathie serait restée silencieuse. 


Catégorie : CHU Toulouse, Recherche -Etude, Cardiologie - Pneumologie, Article 3

Pour plus d’information : CHU Toulouse

  • Dominique Soulié,
    Directeur de la communication.

    Hôtel-Dieu Saint Jacques
    Siège des hôpitaux de Toulouse
    2, rue viguerie TSA 80035
    31059 Toulouse cedex 9
    Port : 06 27 59 58 96

  • Tel : 05 61 77 83 49

    Email : soulie.d@chu-toulouse.fr

    Site : http://www.chu-toulouse.fr

    Standard : 05 61 77 22 33


Les commentaires pour cet article :


Pas de commentaire

Ajouter un commentaire


L’afflux de spams et de messages publicitaires rend obligatoire l’insertion de filtres. Pour que cet espace continue à bien remplir sa fonction de passerelle entre les internautes et les institutions, nous vous invitons à remplir les cadres ci-dessous ainsi que le code qui figure dans l'image avant de nous transmettre votre commentaire. Merci de votre compréhension.



*



*

*



*


* - champ obligatoire

Voir les règles de l'espace réaction

newsletter la carte des CHU

Welcome to France University Hospitals

Se faire soigner dans un CHU de France

reseau-chu international

32 établissements de pointe
vous accueillent

picto reseau-chu international

Les rendez-vous santé

  • 10 décembre : journée des droits de l'homme
  • 12 décembre : journée nationale de lutte contre l'hypertension
  • 18 décembre : Journée internationale des migrants
Voir toutes les dates ...
1ère mondiales médicales les chu en 2020 culture et sante La communication des CHU Article les plus lus publications de reseau-chu offre emploi dans le médicale soumettre un article

Mis à jour le :  08-12-2019