Cardiologie : médaille d’or pour le CHU de Dijon !

Les palmarès se suivent et se recoupent... fort heureusement pour Dijon. Trois semaines après le classement pluridisciplinaire du POINT publié le 23 août 2012, L’EXPRESS signe à son tour un Palmarès des meilleurs hôpitaux et cliniques en cardiologie, en kiosque le 12 septembre 2012.

Les palmarès se suivent et se recoupent… fort heureusement pour Dijon. Trois semaines après le classement pluridisciplinaire du POINT publié le 23 août 2012, L’EXPRESS signe à son tour un Palmarès des meilleurs hôpitaux et cliniques en cardiologie, en kiosque le 12 septembre 2012.
Après un très bon résultat et une excellente progression pour le CHU de Dijon dans le Palmarès du POINT, l’établissement culmine aussi dans L’EXPRESS où il arrive 1er pour le traitement de l’infarctus avec une note de 19,8/20, 10e pour le pontage aorto-coronarien avec une note de 18/20, 17e pour l’angioplastie des coronaires par stent avec une note de 17,9/20.
Des résultats qui viennent confirmer l’excellence de la qualité des soins du CHU de Dijon et sa position comme établissement hospitalo-universitaire de référence, grâce aux efforts permanents de l’ensemble des professionnels œuvrant au quotidien au service des patients.
Principale cause de décès en France, le traitement des maladies cardio-vasculaires a retenu l’attention de l’hebdomadaire qui a passé au crible les établissements prenant en charge l’infarctus du myocarde et les actes associés, angioplastie des coronaires et pontage aorto-coronarien.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Fumagilline, itinéraire d’une réapparition

L’information a été reprise par plusieurs médias. Pour soigner un jeune patient, les Hospices Civils de Lyon ont recréé un médicament disparu de la circulation : la fumagilline. Si ce dernier fait office de remède miracle, sa fabrication tient davantage de l’abnégation des équipes du CHU qui, à l’heure actuelle, se battent pour en pérenniser la production.

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.