Catherine Geindre à la tête du CHU d’Amiens

Par décret du Président de la République en date du 21 juin 2011 et publié le 24 juin au Journal Officiel, Madame Catherine Geindre est nommée Directrice Générale du Centre Hospitalier Universitaire d’Amiens.

Par décret du Président de la République en date du 21 juin 2011 et publié le 24 juin au Journal Officiel, Madame Catherine Geindre est nommée Directrice Générale du Centre Hospitalier Universitaire d’Amiens.
Du Sud au Nord : actuellement Directrice Générale Adjointe au CHU de Nice, elle prendra ses nouvelles fonctions très prochainement.
Diplômée de l’Ecole Nationale de Santé Publique de Rennes (promotion 1981/1983) et titulaire d’une maîtrise en droit public, Catherine Geindre démarre sa carrière de Directrice d’hôpital aux Hospices Civils de Lyon où elle occupe différents postes entre 1984 et 2002.
En 2003, elle rejoint l’Institut de Cancérologie de la Loire à Saint Etienne en tant que chef d’établissement. Dans le cadre de cette fonction, elle ouvre en 2004 un établissement public hospitalo-universitaire spécialisé dans la lutte contre le cancer pour le bassin de santé stéphanois et prend en charge notamment le regroupement des activités de cancérologie du CHU de Saint Etienne et de la Mutualité Française Loire.
Depuis 2008, en tant que Directrice Générale Adjointe du CHU de Nice, elle participe à la mise en œuvre des orientations stratégiques de l’établissement. A titre d’exemple, elle mène le projet d’ouverture de l’hôpital Pasteur 2 et de la création du Groupement de Coopération Sanitaire Institut de la Face et du Cou avec le Centre de lutte contre le cancer Antoine Lacassagne.
Catherine Geindre succède à Philippe Domy, nommé Directeur Général du CHRU de Montpellier le 17 janvier 2011 dernier et à Etienne Duval, Directeur Général Adjoint du CHU d’Amiens qui assure la fonction de Directeur Général par Intérim.
Au CHU d’Amiens, elle aura notamment en charge de mener à bien le regroupement de l’ensemble des activités de court et moyen séjour sur le site de l’actuel hôpital sud, opération qui constitue l’un des plus gros chantiers hospitaliers de France.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.