Centre amiénois de Pédagogie Active et Simulation en Santé : inauguration de la 1ère phase

Un an à peine après sa labellisation en tant qu'initiative d'excellence en formations innovantes (IDEFI), le Centre de Pédagogie Active et Simulation en Santé (CPA SimUSanté©) inaugure SimULogis©, un logement privatif simulé et des salles dédiées à l’échographie cardiaque, à l’accouchement avec des modules ciblant l’hémorragie de la délivrance et la réanimation néonatale, ou encore à l’annonce d’une nouvelle difficile au patient. Une première étape avant l'ouverture en 2015 d'un hôpital avec urgences, blocs, imagerie, secteur d'hospitalisation et d'un domicile, tous deux reconstitués et édifiés sur 3 600 m², dans la sphère du nouveau CHU d'Amiens-Picardie pour un investissement total de près de 17 millions ...

Un an à peine après sa labellisation en tant qu’initiative d’excellence en formations innovantes (IDEFI), le Centre de Pédagogie Active et Simulation en Santé (CPA SimUSanté©) inaugure  SimULogis©, un logement privatif simulé et des salles dédiées à l’échographie cardiaque, à l’accouchement avec des modules ciblant l’hémorragie de la délivrance et la réanimation néonatale, ou encore à l’annonce d’une nouvelle difficile au patient. Une première étape avant  l’ouverture en 2015 d’un hôpital avec urgences, blocs, imagerie, secteur d’hospitalisation et d’un domicile,  tous deux reconstitués et édifiés sur 3 600 m², dans la sphère du nouveau CHU d’Amiens-Picardie pour un investissement total de près de 17 millions d’euros. Un équipement de formation unique en France, accessible et de haut niveau qui contribuera à fidéliser les professionnels de santé dans région où les indicateurs de santé sont au rouge.
SimuLogis, une création unique
Cette habitation individuelle de 110 m² comprend trois chambres dont une avec lit médicalisé, deux salles de bains, un salon, une salle à manger, un cabinet de consultation libéral avec une salle d’attente, une cuisine et une cave aménagées. A l’extérieur, une réplique de jardin vise à prévenir les  d’accidents domestiques qui surviennent lors de promenades extérieures. Enfin, le garage équipé d’une voiture dépavillonnée sert de salle d’entraînement à la désincarcération.
À chaque niveau, une caméra mobile connectée à un écran vidéo situé à distance, permet la visualisation en direct, l’enregistrement puis le débriefing. Cet espace pédagogique est mis à disposition des personnels de santé en formation initiale et continue, des aides à domicile et des familles.  En créant SimuLogis, le CPA SimUSanté© complète leurs apprentissages initiaux principalement dispensés dans un contexte hospitalier par une connaissance approfondie des soins à domicile, activité en plein essor dans une région rurale comme la Picardie.
Dans sa configuration finale, le CPA SimUSanté© diposera aussi d’un hôpital reconstitué et sera doté d’outils d’e-learning afin de développer la formation à distance des professionnels de santé. A leur disposition des mannequins de «haute-fidélité» équipés d’interfaces informatiques et capables de reproduire des situations de défaillances physiologiques complexes et variées, selon des scénarii adaptables en temps réel par les enseignants. Les utilisateurs pourront s’entraîner en équipe à la prise en charge de situations médicales complexes et à analyser en temps réel, grâce à la vidéo, les comportements et les processus décisionnels.
Les stagiaires pourront aussi s’entraîner individuellement aux gestes techniques  tels que la ponction lombaire, la perfusion, le drain thoracique… sur des mannequins simples (basse fidélité). Enfin, des comédiens simuleront les patients en vue d’améliorer la communication soignant-soigné.
Le CPA SimUSanté© se positionne comme un laboratoire expérimental où les chercheurs pourront approfondir la pédagogie en santé et analyser des situations professionnelles. Leurs travaux porteront sur
– l’évaluation du travail collaboratif sur l’augmentation des performances individuelles,
– le raisonnement du patient et l’éducation thérapeutique,
– la simulation et son utilisation pour appréhender des mesures correctives dans le cadre des situations professionnelles.
Le développement d’outils innovants nécessitera une évaluation de l’impact dans l’apprentissage. Les liens anciens avec l’Université Paris XIII et en cours de construction avec l’UFR des sciences humaines et sociales ainsi que l’UTC de Compiègne favoriseront interdisciplinarité.
Un projet pluri-partenarial
Le CPA SimUSanté©, porté par le CHU d’Amiens, réunit trois partenaires : l’Université de Picardie Jules Verne, l’Institut Faire Faces et le Groupement de coopération sanitaire réunissant les 11 Instituts de formation en soins infirmiers de Picardie. Il bénéficie en outre du soutien important du Conseil régional de Picardie et de celui de l’Union régionale des professionnels de santé. Il associe enfin le Département de pédagogie des sciences de la santé de l’Université de Paris XIII, pour le développement de la recherche en pédagogie.

Une reconnaissance nationale pour un projet innovant
Le 13 mars 2012, le projet CPA SimUSanté© a été retenu dans le cadre du programme « Initiatives d’excellence en formation innovantes » du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche et du Commissariat général à l’Investissement. L’appel à projets IDEFI lancé en octobre 2011, vise à soutenir des projets emblématiques et innovants en matière de formation dans l’enseignement supérieur. Sur 93 projets déposés, 37 ont été retenus par un jury international. Le projet CPA SimUSanté© a été l’un des cinq projets à être présentés lors de l’annonce officielle des résultats. Il bénéficie d’un financement de 8,5 millions €, une des trois plus importantes dotations attribuées aux projets lauréats.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

CHU de Clermont-Ferrand : une pré-plainte pour dire stop aux violences conjugales

L’an dernier, un dispositif de pré-plainte simplifiée a été mis en place aux urgences de Gabriel Montpied, afin de venir en aide aux victimes de violences conjugales. Un an après, les soignants impliqués continuent d’en affiner le contenu pour plus d’efficacité. A travers ce long format, Réseau CHU revient sur la genèse de cette PPS à l’hôpital et, à travers elle, sur l’ampleur d’un phénomène de société qui touche essentiellement les femmes.

Maternité écologique : « il y avait une volonté des soignants de changer les pratiques »

Le 18 décembre 2021, la maternité du CHU de Clermont-Ferrand est devenue la première maternité de type III écoresponsable de France. Depuis, plusieurs actions et protocoles dans la prise en charge de la mère et du nourrisson ont été mis en place par ses équipes. De quels sujets parle-t-on et qu’ont-ils d’écoresponsable ? La réponse avec Emilie Blanchet, sage-femme coordinatrice du projet.