Centre de référence pour la chirurgie du rachis

Avec 1600 chirurgies de la colonne vertébrale pratiquées par an, le CHU de Bordeaux s'affirme comme centre de référence d'Aquitaine pour la chirurgie du rachis. Son rayonnement s'étend même aux régions voisines(Poitou-Charentes, Limousin et Midi-Pyrénées).

Avec 1600 chirurgies de la colonne vertébrale pratiquées par an, le CHU de Bordeaux s’affirme comme centre de référence d’Aquitaine pour la chirurgie du rachis. Son rayonnement s’étend même aux régions voisines(Poitou-Charentes, Limousin et Midi-Pyrénées).

Le CHU de Bordeaux traite toutes les pathologies de la colonne vertébrale des pathologies les plus courantes (hernie discale, lumbago…) aux plus lourdes (traumatologie, tumeurs, déformations scoliose…).

Bordeaux, centre de recours pour la chirurgie des déformations rachidiennes complexes

Certaines pathologies, dont la prise en charge est difficile, ne sont opérées qu’au CHU de Bordeaux. La chirurgie des déformations rachidiennes complexes et la chirurgie assistée par ordinateur sont des spécificités développées par les services de chirurgie orthopédique du CHU, en même temps que la chirurgie endoscopique et mini invasive. Les patients bénéficient ainsi d’opérations moins «agressives» tout en restant très efficaces. De plus, les techniques mini invasives raccourcicent les délais d’hospitalisation et diminuent les douleurs post opératoires.

L’étude du squelette debout grâce au système d’imagerie radiologique EOS squelette entier

Le CHU de Bordeaux bénéficie d’une plateforme d’imagerie médicale de haut niveau. Le système d’imagerie radiologique EOS, dédié à l’imagerie ostéoarticulaire et à l’orthopédie, permet d’étudier l’ensemble du squelette en position debout tout en délivrant une faible irradiation (10 fois moins). Avec un tel équipement, les équipes médicales peuvent analyser de manière précise les déformations de la colonne vertébrale (scolioses, déséquilibres antérieurs), les articulations des hanches, des genoux et des chevilles en charge… Ces informations vont déterminer le choix du traitement le plus approprié (traitement chirurgical des déformations rachidiennes, vertébroplastie…). Le système EOS apporte également une valeur ajoutée en matière de recherche dans la mesure où la position debout est essentielle pour apprécier l’état de l’appareil locomoteur.

Congrès annuel de la SFCR (Société Française de Chirurgie Rachidienne)
Le 3ème congrès dédié à la chirurgie du rachis en France s’est tenu du 5 au 7 juin à Bordeaux. Coordonné par le Pr Jean-Marc Vital, Chef de service Chirurgie orthopédique et traumatologique (B) au CHU de Bordeaux et Président de la SFCR et Jean-Charles Le Huec, professeur des universités – praticien hospitalier dans le service Chirurgie orthopédique et traumatologique (C) au CHU de Bordeaux et président du Congrès, il a réuni 500 participants.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.