Certification ISO pour la blanchisserie du CHU de Saint-Etienne

Comme dans tout établissement de soins, la blanchisserie du CHU de Saint-Etienne occupe une fonction transversale de première importance. Elle est en effet chargée de l'entretien d'un nombre impressionnant de pièces de linge et de la gestion du circuit linge (voir ci-dessous « La blanchisserie en quelques chiffres »). A ce titre, la blanchisserie fournit une prestation de service pour l'ensemble de l'établissement et considère les services du CHU comme de véritables clients.

Comme dans tout établissement de soins, la blanchisserie du CHU de Saint-Etienne occupe une fonction transversale de première importance. Elle est en effet chargée de l’entretien d’un nombre impressionnant de pièces de linge et de la gestion du circuit linge (voir ci-dessous « La blanchisserie en quelques chiffres »). A ce titre, la blanchisserie fournit une prestation de service pour l’ensemble de l’établissement et considère les services du CHU comme de véritables clients.

En novembre dernier, le comité national Textile Habillement Cuir a donné une suite favorable à sa demande de certification ISO 9001 2000. Gage d’une réelle dynamique qualité, cette certification récompense la démarche volontaire de la blanchisserie. C’est également une valorisation de l’important travail effectué par le personnel pour préparer cette certification non obligatoire.

Seules 6 blanchisseries hospitalières en France sont certifiés.

La blanchisserie souhaite ainsi renforcer la maîtrise de la qualité et le processus d’amélioration continue au service de ses clients (l’ensemble des services du CHU et ceux des établissements proches, ces derniers représentant 15 % de son activité). Des investissements importants ont permis de disposer de locaux favorisant l’organisation de flux logiques et d’équipements automatisés pour l’essentiel du processus technique. L’audit a montré une maîtrise à la fois de l’activité technique de traitement du linge et de l’activité de service correspondant à son engagement de mise à disposition du linge conforme à chacun de ses clients. Il a également confirmé cette volonté de renforcer dans une démarche d’amélioration continue la performance de la blanchisserie au service de ses clients.

La blanchisserie en chiffres
2 900 tonnes de linge traitées par an, soit 11,5 tonnes par jour, ce qui correspond à environ 11 millions d’articles traités dans l’année.

Concernant le repassage
il est repassé en moyenne 5 500 draps, 2 000 taies, 700 couvertures, 8 000 vêtements par jour.

Circuit suivi par le linge collecte et tri du linge sale – lavage, désinfection et repassage du linge – contrôle qualité – stockage et distribution du linge propre. L’objectif étant de placer les bonnes quantités de linge dans le bon service et au bon moment.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.