Certifié avec suivi! 2 points forts :Onco-radiothérapie et ostéoporose

Certification Version 2 : le CHR se félicite des résultats positifs du rapport. La Haute Autorité en Santé reconnait l'exemplarité de l'oncoradiothérapie et de l'ostéoporose ; elle ne relève que deux recommandations de type II.

Certification Version 2 : le CHR se félicite des résultats positifs du rapport. La Haute Autorité en Santé reconnait l’exemplarité de l’oncoradiothérapie et de l’ostéoporose ; elle ne relève que deux recommandations de type II.

L’information interactive sur les traitements d’onco-radiothérapie par le personnel manipulateur en électroradiologie.
En onco-radiothérapie, un groupe de réflexion UPAC (Unité Pluridisciplinaire d’Accompagnement en Cancérologie) est porté depuis 2003 par le personnel paramédical et contribue à la qualité de l’information, notamment dans le domaine de l’annonce du diagnostic et du déroulement des séances de radiothérapie.

Le dépistage précoce et la prise en charge de l’ostéoporose
Une école de l’ostéoporose a été créée depuis huit ans, en coopération avec l’IPROS (association Institut de Recherche et de Prévention contre l’Ostéoporose), les groupes EQUILIBRE, le service de chirurgie orthopédique et le service de gériatrie. Cette école organise des ateliers ouverts gratuitement aux patients hospitalisés, au grand public et aux patients consultants pour un examen densitométrique.

Les experts de la HAS ont également souligné le dynamisme de la démarche d’Evaluation des Pratiques Professionnelles et la qualité des 19 projets présentés à la HAS. En effet, sur 19 projets présentés, 16 ont bénéficié d’une cotation de niveau A. Une sous commission de la CME « EPP- FMC » vise aujourd’hui à pérenniser cette démarche au sein de l’établissement à travers l’accompagnement des projets des équipes et le développement de la formation.

Le rapport définitif compte donc 77% de cotations de niveau A, 20% de cotations B, seulement 2% de cotations C et aucune cotation D.

Le CHR fait l’objet d’une certification avec suivi et devra produire un rapport de suivi en mars 2008 sur les décisions de type II :
1.Garantir le respect des bonnes pratiques de prescriptions médicales en Médecine Chirurgie Obstétrique
2.Garantir la conformité et la traçabilité de l’administration tout en supprimant les retranscriptions en Médecine Chirurgie Obstétrique et Soins de Longue Durée

Dès avril 2007, un audit de pratiques a été mené sur ces thématiques afin de définir avec les équipes des actions d’amélioration.

Par ailleurs, le CHR devra mettre en place des actions correctives d’ici la prochaine certification en 2011, sur les recommandations de type I :
Généraliser l’appropriation et le respect des bonnes pratiques d’entretien des locaux
Assurer les respect des contrats entre services et garantir la fiabilité des données relatives à la disponibilité des lits afin d’améliorer les flux des patients hospitalisés depuis le SAU

Un forum sur les urgences a été mis en place afin de proposer des actions d’amélioration sur les flux de patients aux urgences et un programme d’actions a été initié sur les bonnes pratiques d’entretien des locaux.

Le programme d’actions qualité du CHR a été revu en fonction de l’ensemble des remarques du rapport de la Haute Autorité de Santé et guidera la démarche d’amélioration de la qualité de l’établissement dans les années à venir.

La visite de certification version 2 de la HAS s’est déroulée au CHR d’Orléans en février 2007 et a mobilisé environ 300 professionnels de l’établissement.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Fumagilline, itinéraire d’une réapparition

L’information a été reprise par plusieurs médias. Pour soigner un jeune patient, les Hospices Civils de Lyon ont recréé un médicament disparu de la circulation : la fumagilline. Si ce dernier fait office de remède miracle, sa fabrication tient davantage de l’abnégation des équipes du CHU qui, à l’heure actuelle, se battent pour en pérenniser la production.

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.