Chambre avec vues

le CHU de Nice s'expose... Dans le cadre d'une commande du CHU de Nice passée en décembre 2005, Anne Favret et Patrick Manez ont joué le rôle d'interprètes poétiques et sensibles. Leurs travaux sont exposés du 3 au 21 avril 2007, au Théâtre de la Photographie et de l'Image 27, boulevard Dubouchage, 06 000 Nice. Ouvert de 10h à 18h, tous les jours sauf lundi et certains jours fériés. Entrée libre. Le vernissage se déroulera mardi 3 avril 2007, à partir de 17h.

le CHU de Nice s’expose… Dans le cadre d’une commande du CHU de Nice passée en décembre 2005, Anne Favret et Patrick Manez ont joué le rôle d’interprètes poétiques et sensibles. Leurs travaux sont exposés du 3 au 21 avril 2007, au Théâtre de la Photographie et de l’Image 27, boulevard Dubouchage, 06 000 Nice. Ouvert de 10h à 18h, tous les jours sauf lundi et certains jours fériés. Entrée libre. Le vernissage se déroulera mardi 3 avril 2007, à partir de 17h.

Anne Favret et Patrick Manez ont inventé les signes évoquant une mémoire partagée, immatérielle, indépendante des murs et fondatrice d’une identité transcendant l’architecture d’aujourd’hui et celle de demain, créant des signes représentant les valeurs qui de Pasteur, Saint-Roch et l’Archet se prolongeront dans Pasteur 2.

Les artistes ont travaillé à la chambre de janvier 2006 à mars 2007. Ils ont choisi de joindre vues intérieures et extérieures, formes et couleurs, portraits et paysages, rencontres intimistes et échappées vertes ou urbaines. Ces dispositifs créent des associations inattendues, mystérieuses et souvent poétiques.

Loin de résoudre de façon définitive l’énigme de l’identité hospitalière et des enjeux du soin, leur travail souligne la complexité de cet univers éminemment humain où se joue souvent l’essence de la vie : son extrême fragilité, ses défaillances et des miracles qui tiennent tout autant – sinon plus – à l’attention des hommes et des femmes qui y travaillent qu’à la technique qui les sert.

Exposition du 3 au 21 avril 2007, au Théâtre de la Photographie et de l’Image 27, boulevard Dubouchage, 06 000 Nice. Ouvert de 10h à 18h, tous les jours sauf lundi et certains jours fériés. Entrée libre.

Photographies href= »http://favretmanez.free.fr » target= »_blank »
Médiatrice culturelle Julie Leteurtre 04 92 03 41 07

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Fumagilline, itinéraire d’une réapparition

L’information a été reprise par plusieurs médias. Pour soigner un jeune patient, les Hospices Civils de Lyon ont recréé un médicament disparu de la circulation : la fumagilline. Si ce dernier fait office de remède miracle, sa fabrication tient davantage de l’abnégation des équipes du CHU qui, à l’heure actuelle, se battent pour en pérenniser la production.

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.